Cour des Comptes

21/11/201

Collectif

SOS VICTIMES DES TUTELLESColombes

92700

06 89 69 91 51

Monsieur Le

Président de la Cour des Comptes,

Notre

Collectif SOS VICTIMES DES TUTELLES

a pris connaissance du récent rapport de la Cour des Comptes sur l’absence

de contrôle des tuteurs avec le plus vif intérêt.

Nous souhaitons attirer votre attention sur la responsabilité, selon nos observations,des Juges des tutelles, qui, même si chacun le sait, sont peu nombreux et

débordés de dossiers, savent

parfaitement à quoi s’en tenir concernant les manquements voire parfois les

extorsions de certains tuteurs et ne

prennent aucune mesure contre eux.

Lorsqu’on

lit dans la Presse que tel ou tuteur a détourné 100.000€ à un protégé on peut

vraiment se demander comment de telles sommes, pourtant énormes, ont pu

échapper au Juge et à la greffière en

chef chargés de contrôler ces comptes et nous nous posons beaucoup de

questions.

Vous dites d’ailleurs

dans votre rapport que ni le Juge ni la greffière en chef n’ont la

formation comptable ou bancaire nécessaire pour surveiller ces comptes.

Comptes qui

devraient être fournis au ‘ protégé’ alors qu’ils ne le sont quasiment

jamais et auquel les proches n’ont quasiment jamais accès non

plus (sous le sacro-saint prétexte de la

confidentialité des comptes) . Et c’est

bien souvent au décès du protégé que l’on découvre certaines disparitions, mais il est alors trop tard pour agir :

le tuteur est bien sûr injoignable, le Juge des tutelles a été muté, le

greffier vous dit que le dossier a été archivé

etc. etc.

Et si vous

avez des soupçons du vivant du protégé et tentez d’en faire part au Juge,

Celui-ci

vous ignore totalement et vous fait comprendre que vous commettez un crime de lèse-majesté

en remettant en cause les compétences ou l’honnêteté du tuteur.

Pour ma

part, j’assiste depuis quatre ans avec horreur

au massacre de ma mère et à la dilapidation de notre patrimoine

familial par sa tutrice Madame Sylvie

Walter, mandataire judicaire à Ormoy nommée le 2 juin 2014 tutrice de ma mère Odette Fleuriot née Disse,

demeurant Résidence de l’Orme, 8, rue

Vasal Saint Maur des Fossés 94100 contre

la volonté la plus absolue de sa ‘protégée’ qui ne voulait entendre parler de

tutelle que si j’étais sa tutrice car elle avait la plus grande aversion et la

plus grande méfiance pour les tuteurs extérieurs. Mais le Juge des tutelles a pris prétexte d’un

différend entre mon frère et moi pour

confier ma mère à cette Madame Walter qui

selon moi depuis quatre ans n’a jamais rendu le moindre service à ma

mère : Je suis sans cesse obligée de repasser derrière cette dame pour

réparer ses bourdes ( factures des

fournisseurs non payées et donc menaces de poursuites judiciaires contre elle

ce qui me force à aller sans arrêt chez des avocats pour forcer la tutrice à

faire son travail et ce alors que je n’ai moi-même aucun revenu… décisions

imposées très arbitrairement à ma mère par sa tutrice sans la moindre concertation avec ma mère et

orientées selon moi beaucoup plus vers

les intérêts financiers de la tutrice que dans l’intérêt de ma mère, non

présentation pendant trois ans des comptes de gestion ( je suis parvenue à avoir les comptes pour la période juin /

décembre 2014 et j’ai constaté de

grosses anomalies que j’ai immédiatement signalées au Juge des tutelles qui n’a

rien voulu entendre… ) Je n’ai jamais

compris depuis quatre ans quel était le but de cette tutelle je crois savoir que la tutrice touche chaque

mois 6 à 700€ ma mère ayant un peu de biens mais sa retraite n’est que de 1.700€ ! Et elle paye 6.000€ de pension de maison de

retraite chaque mois. Bizarrement la maison

de retraite de ma mère est à Saint Maur des Fossés où elle n’a plus aucune

attache ni aucune famille depuis le décès de son époux et j’ai plusieurs fois demandé au Juge des

Tutelles Olivier Adam que ma mère

rejoigne sa famille à Colombes. Le Juge n’a jamais daigné me répondre. Colombes

n’est pas dans la compétence territoriale de la tutrice qui alors perdrait sa

proie…

J’ai bien

évidemment alerté à de nombreuses reprises le Juge des tutelles sur le côté

kafkaïen de cette tutelle mais il n’a

rien voulu entendre. J’ai cru comprendre que ma mère ayant un peu de biens, à son décès

la tutrice recevrait un pour cent de son patrimoine ce qui pour moi explique pourquoi le Service

des Majeurs protégés s’obstine à garder ma mère sous la main alors que cette

tutelle est une catastrophe.

J’ai fait pas mal de publicité autour de cette tutelle selon moi monstrueuse et

kafkaïenne qui permet à beaucoup e gens de se servir dans les poches de ma mère

en profitant du fait qu’elle est Alzheimer et sous tutelle.

Ce qui me

vaut d’avoir trois procès sur le dos : de la part de la tutrice, de la Directrice de

la Maison de retraite et du Juge des tutelles qui veulent tous les trois me réduire au silence

et m’accusent bien sûr de ‘ diffamation’.

Comme dans

la chanson de Béart : le premier qui dit la vérité, il sera assassiné…

Tous les

trois savent parfaitement que je n’ai aucun revenu, ces procès ont pour m’asphyxier

financièrement autrement dit de me tuer.

Ma disparition leur permettrait de mettre la main sur les biens de ma

mère sans témoin gênant.

J’ai un

dossier de 400 pages sur cette tutelle catastrophique et suis à votre

disposition pour vous fournir toutes preuves ou tout élément que vous

souhaiteriez consulter.

J’ai bien

évidemment envisagé d’attaquer cette tutrice en justice car rien qu’en frais d’avocats

et de courriers RAR j’ai perdu environ 15.000€ par sa faute mais ma famille a

déjà perdu 50.000€ en frais d’avocats à cause de cette dame.

Et tous les

avocats que j’ai interrogés m’ont laissé entendre que les mandataires

judiciaires quoi qu’ils fassent étaient ‘

protégés’.

Comme votre rapport le démontre parfaitement le système tutélaire

supposé être un système de protection devient

un système de prédation et de spoliation qui est d’autant plus

inadmissible que ces prédations sont au détriment de personnes vulnérables et

incapables de se défendre…

Je vous remercie de m’avoir lue.

Respectueusement.

D.F

 

 

h

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0