Sylvie Walter, tutrice

Sylvie Walter, tutrice Il aura fallu la tentative de suicide de mon fils le 18 novembre dernier pour que vous daignez rendre l'argent que vous refusiez depuis 8 mois de me rendre alors que je n'ai cessé de vous expliquer ainsi qu'au Juge des tutelles par LRAR que j'avais besoin de cet argent pour payer les soins dont mon fils a besoin.

Il a fallu que je vous envoie le bulletin d'hospitalisation de mon fils et le courrier du Juge des libertés pour que vous et le Juge fassiez enfin le nécessaire pour débloquer cet argent qui m'appartient et dont vous saviez parfaitement tous les deux, le Juge et vous que j'en avais besoin pour les soins de mon fils. Il n'y a même pas de mot dans la langue française, Madame Walter, pour vous qualifier. Depuis trois ans que vous êtes la tutrice de ma mère _ tutrice qui lui a été imposée contre sa volonté la plus formelle _ vous ne lui avez rendu aucun service bien au contraire puisque son argent est distribué par vous à des étrangers et notamment des avocats qui ont bien profité de la mise sous tutelle de ma mère pour se gaver d'une façon indécente, Mais tout cet argent n'est rien par rapport à ce que vous avez fait subir à mon fils en l'empêchant volontairement et en toute conscience de recevoir les soins dont il avait besoin. Vos avocats peuvent m'intenter tous les procès qu'ils veulent _ mais moi je vous dis une chose Madame Walter en dénonçant vos agissements je ne cherche qu'une chose, sauver des vies humaines car vous êtes un être infiniment dangereux, infiniment nuisible. Vous êtes quelqu'un de très malsain Madame et j'ai la plus profonde pitié et le plus grand dégoût pour les avocats qui alors qu'ils savent très bien qui vous êtes acceptent de travailler avec vous et d'être payé avec de l'argent qui est puisé par la tutrice dans les poches d'une vieille femme alzheimer. Tout cela est infiniment sordide Madame. Honte sur vous !

 Je rajoute, un an après ces lignes en rouge. Bien que mise en examen et poursuivie pour diffamation je maintiens formellement que tout ce que je dis dans le site est la pure vérité. Je remarque une chose la plupart des articles incriminés datent de janvier et février 2017  où j'étais encore sous le choc de la tentative de suicide de mon fils en novembre 2016. Je rappelle que dans l'année 2016 je n'ai pas écrit moins de 8RAR à la tutrice Walter , plus des fax plus des mails pour lui demander de signer auprès de la BRED le bon pour que je puisse récupérer l'argent de la succession, somme que je destinais à faire soigner mon fils en clinique, jamais la tutrice n'a daigné répondre et elle ne s'est bougée que le 18 novembre , 2 jours après la tentative de suicide de mon fils, parce que je lui ai envoyé son bulletin d'hospitalisation  et que j'ai menacé la tutrice de l'attaquer pour non assistance à personne en danger. 

Ci dessous le témoignage de mon fils contre Walter Je, soussigné Xx demeurant 1, rue d'Athènes à Xx  certifie que les faits suivants sont exacts.

 

 

1° Ma grand-mère Xxx a été placée sous tutelle extérieure contre sa volonté la plus expresse en juin 2014,  elle n'avait aucune confiance dans les tuteurs extérieurs et elle aurait souhaité que sa fille Dominique Fleuriot, exerce la tutelle : mon oncle Xx ne pouvant eexercer la tutelle pour des raisons médicales.   Pendant les trois  ans de tutelle j'ai toujours entendu ma grand-mère dire que la tutrice Walter ne servait à rien sinon à nous causer des ennuis à tous !

2° Après le décès de son mari  ma grand-mère aurait souhaité quitter la maison de retraite et revenir vivre chez elle avec sa fille et moi-même + équipe ménagère et soignante, son souhait n'a pas été respecté  par la tutrice.

Devant le refus formel du juge de la laisser rentrer chez elle nous avons à plusieurs reprises demandé au Juge de faire venir ma grand mère dans une maison de retraite à Colombes  ma mère en avait trouvé plusieurs  d'un standing équivalent ... Mais le Juge ne nous a jamais répondu ...Et ma grand-mère est restée 4 ans à Saint Maur où elle n'avait plus aucune famille ni   aucune attache ! Personnellement j'allais voir ma grand-mère le plus souvent possible  mais je travaille 6 jours sur sept et je mettais environ 2H30 pour y aller et 2heures 30 pour en revenir c'était très pénible  surtout avec mon traitement médical qui est très fatigant

 

3° De même  ma grand mère nous demandait de pouvoir revoir son jardin et sa maison ( à 5mn  en voiture de la Maison de retraite) et cela lui a toujours été refusé par la tutrice ce qui l'a rendue très malheureuse. Ma mère a souvent signalé ces faits au Juge qui l'a accusée de harcèlement !

4° Ma grand-mère a été laissée plusieurs mois sans  vêtement de rechanges, la tutrice refusant de signer l'accord que lui demandait de signer  la société de nettoyage à laquelle ses vêtements avaient été confiés et alors que le enttoyage avait été payé ! De plus quand ma mère a enfin pu obtenir ses vêtements ceux-ci disparaissaient mystérieusement sans que la tutrice ou la Direcrice de Maison de retraite s'en émeuvent !

 

5° Ma mère était constamment relancée par les fournisseurs du pavillon car la tutrice ne payait pas les factures, ma  grand-mère en était humiliée et la situation était stressante pour nous tous. Il a fallu que ma mère paye des avocats pour que la tutrice se décide à payer les factures et souvent  la facture de l'avocat était supérieure à celle que devait payer la tutrice !  ça rendait ma mère folle de rage !

 

6° Mes grands parents, quand ils étaient partis à la maison de retraite m'ont proposé de m'installer dans leur pavillon, ainsi j'étais logé et en échange je m'occupais du gardiennage, de l'entretien du jardin etc.  Cet arrangement nous convenait à tous mais dès que la tutrice est entrée en fonction ma mère lui a écrit en RAR pour savoir si je pouvais rester au pavillon et la tutrice n'a jamais répondu. Moi-même je lui ai téléphoné deux fois et elle n'a jamais .voulu me parler. Je me suis donc retrouvé du jour au lendemain sans logement et ce alors que j'étais en phase de dépression aigüe suite au décès de mon grand-père en 2013.

C'était très stressant pour moi-même bien sûr , d'autant que j'étais en phase aigüe de dépression et que j'ai dû ête hospitalisé à de nombreuses reprises, mais également pour ma mère qui a donc cru bon d'écrire au notaire et à la tutrice  pour leur demander de me délivrer mon legs.   Ils ont qualifié son comportement de harcèlement et le notaire Xiberras m'a même téléphoné alors que j'étais sur mon lit d'hôpital  pour me dire qu'il allait intenter un procès à ma mère et que mon legs en serait retardé d'autant  et je l'ai très mal vécu !

7° La tutrice et le notaire ont mis plus d'un an  à liquider le legs que m'avait fait mon grand-père  et d'ailleurs il a fallu une procédure judiciaire. qui nous a coûté cher ! 

8° Ma grand-mère s'inquiétait de ne pas avoir ses comptes de gestion :  ma mère l'a signalé à de très nombreuses reprises au Juge des tutelles  et il a fallu qu'elle paye un avocat pour les avoir.

9°  Quand ma mère a eu les comptes de gestion  ma grand-mère a constaté des anomalies 

par exemple des dépenses sans aucun justificatif ni facture..

et des frais d'avocats incompréhensibles... Ma grand mère a téléphoné devant moi et ma mère à cet avocat , puis à la tutrice et tous deux lui ont raccroché au nez... Pourquoi et par la faute de qui ma grand-mère 99ans, alitée et n'ayant jamais rien demandé à personne a t elle été entraînée ainsi que ma mère dans cette procédure imbécile ???? Qu'a t elle fait pour qu'on la condamne à verser 5.000€ à Maître Gttvallès ???

10°  Quand il y a eu un incendie au pavillon ma mère a alerté la tutrice par RAR et par tél ' devant moi, la tutrice n'a strictement rien fait, ma mère s'est chargée de tout  mais le notaire et la tutrice refusaient d'envoyer les doccuments que leur demandait l'assureur  ce qui était très stressant... Ma mère s'est donné un mal fou  pour cette histoire d'incendie puis la tutrice est venue tout compliquer en imposant un expert d'assuré à elle  qui n'a strictement rien fait à part retarder les travaux. Ma mère a dû une fois de plus payer des avocats pour que la tutrice et le notaire envoient à l'assureur les documents qu'il leur demandait. C'était absurde comme situation non seulement la tutrice ne fichait rien mais en plus elle nous mettait des bâtons dans les roues !

Je venais très souvent chez ma mère et j'étais très peiné de la voir se débattre avec le notaire, la tutrice, le Juge des Tutelles, la Directrice de la Maison de retraite avec lesquels elle essayait d'établir le dialogue et qui ne lui répondaient jamais.  ça me rendait malade de la voir passer ses journées devant son ordinateur et d'aller faire la queue de longues heures à la poste  pour écrire à des gens qui ne lui répondaient jamais. Et elle aussi  ça la rendait malade ! 

Je tiens à dire que ces trois années de tutelle de ma grand-mère ont été empoisonnées par cette tutelle aussi inutile que désastreuse et ont eu des répercussions sur no santés respectives et que c'est vraiment triste ! Je peux comparer cette tutelle à du poison qu'on nous aurait forcés à boire.

11° En 2016 le notaire Xiberras a enfin contacté ma mère au sujet des pièces Napoléon de mon grand père que ma mère lui réclamait depuis 2014 .  Le notaire lui a dit que la Banque avait besoin de la signature  de la tutrice !   Ma mère n'a cessé d'envoyer des RAR à la tutrice  en lui expliquant qu'elle avait  besoin de cette somme pour payer le séjour en clinique que mon docteur m'avait conseillé, ma mère, je vous le rappelle n'a quasiment aucun revenus depuis l'entrée en fonctions de la tutrice Walter. Le 18 novembre j'ai été hospitalisé suite à une tentative de suicide . Ma mère en a informé la tutrice qui comme par hasard a donné l'accord à la Banque immédiatement après avoir appris cette nouvelle alors qu'elle avait fait la morte pendant 8 mois ! 

Je trouve inadmissible que ma mère soit attaquée pour diffamation quand elle  dit que la tutrice a mis sciemment mes jours en danger.  Comme je vous l'ai dit je souffre de dépression chronique et le climat malsain et tendu dans lequel s'est déroulé la succession de mon grand père et la tutelle de ma grand-mère ont eu des répercussions très négatives sur mon état de santé.   Et si ma mère a cru bon de publier ce qui nous est arrivé  c'est pour éviter que cela n'arive à d'autres. En revanche je tiens à préciser que je l'ai mise en garde à plusieurs reprises  contre  ces publications craignant pour elle des  représailles.  Elle ne m'a pas écoutée et je respecte son choix mais nous le payons très cher elle et moi : convocations à la police, mise en demeure, procès etc. C'est invivable !

12) le 28 avril dernier je suis allé voir ma grand-mère : elle était alitée elle avait des bleus et des ecchymoses partout elle avait l'air de souffrir et ne parlait pas ... A la Maison de retraite  on m'a dit qu'elle avait fait une chute très grave . Ni ma mère ni moi même n'avions été avertis. Ma mère a téléphoné pour avoir des explications on lui a raccroché au nez   A la mort de  ma grand mère  ma mère a demandé par RAR son dossier médical  mais ni la Maison de retraite ni     ne le juge des tutelles n'ont volu nous le communiquer . J'aimerais en savoir plus sur cette chute.

13) le jour du décès de ma grand mère il a été impossible pour nous de récupérer ses affaires personnelles  ( ma mère en lisant les comptes de gestion a vu que la tutrice Walter a vu qu'elle lui avait acheté pour 2.000€ de vêtements en 2016 et 2017 ) vêtements que nous n'avons jamais vus....  et on ne nous a pas remis non plus sa carte vitale. La Directrice de la Maison de retraite et la tutrice ont dit qu'elles ne l'avaient pas.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0