Lettre à Maître Termau

 JugeAdam, Maître Termau

Copie Procureur de la République, Président du TGI de Créteil, Défenseur des Droits, Presse, medias, réseaux sociaux.

Objet Vente forcée du pavillon de ma mère et ses conséquences. En 2014 j'ai pensé bien faire en organisant la vente de notre pavillon de Saint-Maur des Fossés, 16 rue Jules Ferry à Saint-Maur dont j'étais co-indivisaire avec ma mère et mon frére.Les tuteurs ayant l'habitude de vendre les biens de leur ' protégé' derrière leur dos et celui de leurs proches j'ai voulu couper l'herbe sous les pieds de Madame Walter. J'ai donc tout mis en oeuvre, seule et sans la moindre aide de mon frère pour organiser la vente et avoir des acquéreurs. Mais 1° Ma mère a été très peinée de la vente de ce pavillon 2° j'ai appris que le Juge avait la faculté d'ouvrir une assurance vie et d'en nommer le ou les bénéficiaires. J'ai trouvé stupéfiant qu'on puisse à la fois mettre quelqu'un sous tutelle en raison de l'altération de ses facultés mentales et en même temps le laisser libre de faire un testament ou d'ouvrir assurance vie avec un choix peut être un peu téléguidé par le Juge. C'est très paradoxal. Comprenant le danger j'ai décidé de stopper la vente je précise qu'il n'y avait alors aucune promesse de vente, aucun compromis de signé! Or apprenant cela, mon avocat de l'époque Maître Termau, m'a dit que l'avocat Maître Caylar menaçait de me faire placer sous tutelle si je ne cédais pas !!!!!!! Tiens, tiens, qui est Maître Caylar c'est l'avocat alors " ami et voisin de palier de mon frère Xavier Fleuriot " qui a profité de la maladie mentale de mon frère, maladie qu'il connaissait parfaitement , pour lui suggérer cette idée abominable de tuteur extérieur. La hantise de mes parents en prenant de l'âge était de finir aux mains de ces gens là qui n'ont aucun scrupule à s'approprier les biens d'autrui. J'ai immédiatement compris que le but de Me Caylar en faisant nommer un tuteur extérieur, était de nous tenir éloignés mon frère et moi, de la gestion du patrimoine familial de façon à permettre à d'autres de se l'approprier " en toute légalité " le tuteur ayant désormais toute latitude pour disposer des biens de sa " protégée "à sa guise. C'est exactement ce qui s'est passé puisque la tutrice, Madame Walter a très étrangement refusé de déposer la déclaration de succession alors qu'elle savait pertinemment - elle en avait été avertie par le notaire Xiberras et moi-même- que le délai était largement dépassé et que cela allait entraîner d'énormes pénalités de retard ! Or de la façon la plus abjecte qui soit Maître Caylar m'a assignée moi, en m'accusant de façon alambiquée de bloquer la succession alors qu'au contraire je demandais à cor et à cris la liquidation de celle ci et que la tutrice faisait la sourde oreille !!!!Cette procédure à mes yeux abjecte puisqu'on m'a accusée à tort et sans jamais apporter la moindre preuve de mes prétendus blocages a rapporté la coquette somme d'environ 40.000€ aux avocats !!! dont plus de 25.000€ pour Me Caylar !!!!!!!Ma mère elle même a dû payer plus de 5.000€ à un certain Maître Gottvallès qui a demandé un tarif environ 5 fois supérieur à celui de ses confrères ( j'ai plusieurs devis entre 1100 et 1400€) et la tutrice supposée défendre ma mère lui choisit un avocat dont le tarif est conq fois supérieur à celui de ses collègues ! Me Gottavallés très reconnaissant à Madame Walter lui fera obtenir 2.000€ de la part de mon frère et autorisera une expertise d'un montant de 4.000€ alors que Madame Walter d'une part et Maitre Termau savaient parfaitement qu'une première expertise avait déjà été faite et payée! Notre assureur Axa a rejeté les prétentions de l'expert qu'a voulu imposer Madame Walter mais celle ci a trouvé le moyen de faire payer ses honoraires par notre mére ! Et Maître Gottvallés va faire payer à ma mère, évidemment contre sa volonté 5.000€ pour ses honoraires et 4.000€ d'expertise! Mais on se moque de qui là ? Et je n'ai que les comptes de 2015 !Et le Juge Olivier Adam dit qu'il contrôle les comptes ?????? Mais que sait il de la façon dont la procédure s'est déroulée? Tout ça pue un peu la magouille non ???Revenons à la vente forcée du pavillon : Assez bizarrement Maître Termau a relayé les menaces abjectes de Me Caylar qui me menaçait de me mettre sous tutelle si je ne signais pas la vente du pavillon ! Cette menace de me placer sous tutelle est bien la preuve que Me Caylar n' a qu'un seul objectif me tenir éloignée de la gestion du patrimoine familial pour permettre à d'autre de se l'approprier ! Toutes les personnes qui connaissent mon dossier et Dieu sait s'il y en a font la même analyse.

Tout ça sent la captation d'héritage à plein nez !Pendant un an j'ai demandé au notaire Xiberras et à la tutrice ce qu'ils avaient fait des 400.000€ de la part de ma mère. Silence radio de leur part. Aujourd'hui j'ai la preuve que Madame Walter a bien comme je le redoutais ouvert une assurance vie et bien évidemment impossible de savoir si le Juge a désigné un bénéficiaire et le cas échéant lequel !!!!!Et en 2014 lorsque j'ai voulu stopper la vente - il est plus difficile de faire disparaître un pavillon que de l'argent- Maître Termau m'avait fait cette réponse ahurissante - Si la tutrice ouvre une assurance-vie et que le Juge nomme des bénéficiaires autres que les héritiers il sera toujours temps de faire un procès !On rêve ! C'est vraiment se foutre du monde. Bien évidemment, j'ai recueilli des témoignages de personnes connaissant ma mère et attestant qu'elle n'a depuis longtemps plus ses facultés mentales et qu'elle est incapable de désigner le bénéficiaire d'une assurance vie ou de faire un testament.J'ai également conservé tous les mails que j'ai adressés en 2014 et 2015 à Maître Caylar et à Maître Termau dans lesquels je leur expliquais que je m'estimais victime d'une vente forcée et que l'argent qui revenait à ma mère, les 400.000€ risquaient d'atterrir dans d'autres mains. La vente du pavillon a eu lieu contre mon gré et sous les menaces répétées de me placer sous tutelle. Il est également évident que si Monsieur le Juge Olivier Adam maintient cette tutrice Sylvie Walter en poste malgré tous ces manquements et tout l'argent qu'elle a fait perdre à ma mère qu'elle est pourtant supposée ' protéger' ce n'est absolument pas dans l'intérêt de ma mère mais dans celui de certaines personnes.Que des avocats, j'ai nommé Maître Termau, Maître Gottvallès, Maître Caylar aient organisé et orienté la procédure aux fins que l'héritage soit détourné me semble une évidence.Quant à Maître Caylar je jure sur sa tête que dès le départ il savait parfaitement deux choses 1° Que mon frère est atteint d'une maladie mentale grave et avérée et 2° qu'il est animé d'une haine pathologique envers moi même et mon fils et qu'il a publiquement déclaré et à de nombreuses reprises qu'il n'avait qu'une seule et unique idée nous détruire.Pour moi ce qu'a fait Maître Caylar relève purement et simplement de l'abus de faiblesse.

Cette tutelle extérieure qu'il nous a imposée par la force à ma mère et à moi car je le répète la tutelle de ma mère lui a été imposée contre son gré a permis à Maître Caylar et à ses confrères et à d'autres que je ne nommerai pas de s'enrichir sur notre dos. Mais moi je vous le jure à tous : tout ce que vous avez fait se retournera contre vous tous et vous portera malheur. Ce n'est pas une menace jamais je n'ai eu ni n'aurai recours à la violence physique contre qui que ce soit mais j'ai pourtant l'absolue certitude que vous paierez tous pour ce que vous avez fait. Il ne s'agit pas seulement d'argent, Me Caylar et Sylvie Walter ont mis sciemment et volontairement la vie de mon fils en danger pour parvenir à leurs fins : s'approprier nos biens. Cette tutelle est morbide. Comme tant d'autres d'ailleurs !