Le Juge et l'assurance-vie

Télécharger
courrier de mon avocat au Juge des tutelles
courrier de mon avocat au Juge l'alertant sur les dangers placement assurance vie
Courrier Juge des tutelles 270717 (vdef)
Document Adobe Acrobat 163.8 KB

Attention :  je rajoute ce texte ci dessous, en rouge,  le 10 décembre 2017 et ce pour les raisons suivantes : Le 12 décembre 2017  a lieu ma comparution  devant le Juge d'instruction de TGI de Paris !  je suis mise en examen, rien que ça , pour, parai-il propos diffamatoires...  Ces menaces de procès  en diffamation pèsent sur moi depuis que j'ai publié sur internet cette histoire d'assurance vie :  En effet, on m'a forcée à vendre notre pavillon sous la menace de me faire mettre sous tutelle : preuve le mail suivant ' 

"Jean Francois CAYLAR" <jean-francois.caylar@orange.fr>

 

 

à "Dominique FLEURIOT" <d.fleuriot@wanadoo.fr>

cc "fleuriot xavier" <fleuriot.xavier@neuf.fr>

date 27/02/15 09:47

objet RE : SUCCESSION FLEURIOT

voir l'en-tête complet

            Madame Dominique FLEURIOT

 Je réponds à votre courriel avec l'accord de votre frère.

  en raison d'un blocage d'une première tentative de vente du bien de Saint-Maur,

 il est vrai que nous avions parlé d'une demande de tutelle. """" !!!!

 Ce mail m'a été adressé par l'avocat Caylar !!!!J'ai dû réunir 50 témoignages en ma faveur et 2 certificats médicaux mais surtout signer la vente sous la menace  pour qu'on renonce à me faire mettre sous tutelle !!!!!   Comment ont ils pu être assez abjects tous ces gens là pour aller jusqu'à la menace de me faire mettre sous tutelle?

Tout simplement parce qu'il est + difficile de faire disparaître un pavillon que de l'argent !

J'étais sûre que la tutrice allait placer cet argent sur une assurance vie !

Placement dangereux et contre-indiqué entre tous surtout depuis la Loi Sapin 2 qui permet  à l'Etat de geler les avoirs !

J'ai fait transmettre au tuteur et au Juge des courriers d'avocats les mettant en garde contre ces dangers   ci joint en PDF

  Or aujourd'hui j'ai bien la preuve  que mes craintes étaient fondées : Nous sommes le 10 décembre 2017,  ma mère est décédée le 7 août or depuis ce jour 

1° Le notaire en charge de la succession refuse toute communication 

 

2° L'assurance vie Prépar vie m'a confirmé qu'en effet nous ne toucherons pas cet argent !  Prepar vie m'a affirmé qu'il y avait un risque en effet de ce côté là  mais que leur responsabilité est dégagée puisque le Juge des Tutelles leur a signé un document leur donnant son accord !!!!

Donc il y a bien détournements des biens de ma mère !!!!

 

  

06 89 69 91 51

 Je n'ai pas d'autres solutions que de  publier ces textes sur internet  j'ai besoin de preuves et de traces que le juge avait bien été alerté par moi ...

 

Madame ou Monsieur le Procureur de la République, Objet versement à risque d'une somme de X...appartenant à Madame XxxFxx sur un compte Prépar vie.....par Sylvie Walter, tutrice et Mr le Juge Olivier AdamLorsque j'ai appris, il y a 6 mois que la tutrice Sylvie Walter avait cru bon de virer une telle somme de  sur un compte Prépar vie, sans la moindre consultation avec les enfants de sa ' protégée ' j'ai immédiatement alerté par LRAR le juge des tutelles Olivier Adam du TI de Saint Maur des Fossés qui est supposé donné son autorisation pour les placements de sommes de tels montants et je lui ai expliqué que selon moi et surtout selon les conseillers financiers que j'ai consultés e genre de placement est extrêmement peu judicieux ! Quelles sont les compétences bancaires de Mr le Juge Olivier Adam et de la greffière en chef pour cautionner ce genre de placements et surtout une telle somme ????Je précise que ma mère est totalement alzheimer et que se pose aussi et de façon très aigüe la question du choix d'un bénéficiaire par le Juge lui-même ma mère n'ayant plus ses facultés de discernement depuis longtemps !J'ai bien entendu pris la peine de montrer la lettre en RAR que j'ai écrite en LRAR au Juge à ce sujet àun avocatà un huissier de justiceet au journaliste avec lequel travaille notre Collectif Jamais le Juge Olivier Adam n'a daigné me répondre, pas plus qu'il ne m'a répondu lorsque je lui avais envoyé un courrier détaillé concernant les très nombreux manquements de Madame Sylvie Walter vis à vis de sa protégée et les Comptes de gestion de cette dernière plein d'anomalies et de fautes grossières ( dépenses importantes et non justifiées, non remboursement des frais médicaux de ma mère, non renouvellement de la mutuelle de ma mère, argent de poche versé par le Conseil départemental à Madame Sylvie Walter etc)Le juge Olivier Adam n'a jamais répondu non plus à la requête que je lui avais adressée il y a maintenant près d'un an , lui demandant, au vu des nombreux manquements de la tutrice à exercer moi même la tutelle de ma mère, m'empêchant ainsi de faire appel de sa décision !

Pas plus que le Juge ne m'a répondu lorsque je lui ai demandé de faire revenir ma mère à Colombes où se trouve sa famille alors qu'elle se trouve à Saint Maur où elle n'a aucune attache depuis la mort de son mari. Ma mère souffre d'être éloignée de sa famille et il n'est pas admissible que les intérêts financiers de la tutrice et ceux de la Directrice de la Maison de retraite passent avant ceux de ma mère !!!!! Ma mère, âgée de 101 ans et parfaitement alzheimer souffre énormément de cette tutelle qui, comme je l'ai déjà prouvé, ne sert que les intérêts financiers de pas mal de gens qui gravitent autour des personnes âgées et vulnérables pour les déposséder. Comme vous ne pouvez l'ignorer, Madame le Procureur, après le décès soit de ma mère, soit le mien il n'y aura aucun recours contre ce placement assurance vie, dont il est à mes yeux évident dans la mesure où me Juge a le pouvoir de désigner un bénéficiaire lui même qu'il a pour but de léser les héritiers légitimes. Mes avocats m'ont expliqué que le Juge des tutelles aurait dû répondre à mes courriers relatifs à mes craintes concernant la gestion selon moi kafkaïenne et surréaliste de Madame Waltr et aux graves conséquences de celle-ci. Je jure sur l'honneur que jamais le Juge Olivier Adam ni la greffière en chef n'a répondu à un seul de mes courriers sauf un courrier m'enjoignant de me taire sous peine de poursuites judicaires... Sans commentaire…

  Je précise également que si je décède avant ma mère  mon fils ne pourra pas toucher l'assurance qui ira à l'Etat !

 

Veuillez agréer, Madame le Procureur, l'expression de ma considération distinguée

Écrire commentaire

Commentaires: 0