La perversité du système tutélaire

Gérard Balandier décrit très bien l'enfer et la perversité du système tutélaire : tous ces parasites qui vivent sur le dos du ' protégé' tuteurs, juges, hôtelier, psy etc. ont des intérêts communs et se soutiennent les uns les autres. Vous êtes seul contre une armée de gens qui vous écrasent de leur supériorité numérique