Voilà comment un tuteur vole ses " protégés" légalement

la tutrice est un vautour
la tutrice est un vautour

                                                ‎07/‎06/‎2017

 

Monsieur le Docteur Rivière

Copie aux Collectifs et associations de victimes des tutelles

à Monsieur le Ministre de la Justice

à Madame le Ministre de la santé

à la Presse et aux médias.

 Il y a un mois  vous m'avez refusé de venir à la Résidence de l'Orme à Saint Maur des Fossés où réside ma mère Odette Fleuriot née Disse, sous tutelle de Sylvie Walter, mandataire judiciaire à Ormoy 91.

Je me suis aperçue en effet que cette tutrice et le Juge des tutelles Olivier Adam ont cru bon de placer une somme  importante sur une assurance vie au nom de ma mère.

Vous n'ignorez certainement pas que depuis 2009 une loi à mon avis inqualifiable autorise le Juge et le tuteur à désigner eux mêmes le bénéficiaire d'une assurance vie ce qui bien évidemment laisse libre cours aux dérives qu'on imagine et c'est d'ailleurs par le biais de l'assurance vie que des dizaines de milliers de " protégés " et leurs proches sont spoliés de leur patrimoine qui passe, via la tutelle mesure soi disant de protection, à des étrangers, des parasites qui détournent les biens des vulnérables à leur profit. 

Il est d'ailleurs intéressant de noter que cette somme provient de la vente d'un pavillon que possédait ma famille à Saint-Maur. J'étais opposée à cette vente redoutant justement  que la part revenant à ma mère ne soit détournée par la tutrice via le très pratique moyen de l'assurance vie.   Or on m'a menacée de me mettre sous tutelle si je ne signais pas cette vente. C'est un procédé abject et qui bien sûr renforce  mes soupçons concernant la tutrice.

Vous avez refusé de faire cette expertise me disant ' Si votre mère est sous tutelle, c'est qu'elle est Alzheimer ' Or vous savez bien qu'on peut être sous tutelle sans être Alzheimer 

Mais ma mère l'est et c'est donc le Juge et la tutrice qui ont choisi un bénéficiaire de leur choix !  Bien sûr qu'ils ne se désigneront pas eux mêmes mais il leur suffit de désigner un bénéficiaire X avec lequel après ils s'arrangeront.

J'ai bien évidemment demandé au Juge  l'autorisation de faire expertiser ma mère pour prouver qu'elle ne peut avoir désigné elle même le bénéficiaire.

Ces procédés abominables qui consistent à s'emparer des biens d'autrui via le système de la tutelle sont archi connus et c'est l'omerta la plus totale à ce sujet car tant de personnes qui gravitent autour de ce système tutélaire archi vérolé _ ce n'est pas moi qui le dit _ mais la très sérieuse Cour des Comptes dans son rapport accablant d'octobre 2016.

Mes soupçons sont d'autant plus fondés que cette tutrice qui n'a jamais protégé ma mère bien au contraire, ne cesse depuis trois ans de faire passer son patrimoine en des mains étrangères: avocats, experts d'assurés, Directeur de maison de retraite etc. depuis trois ans tout le monde fait les poches de ma mère.

Croyez moi, nous allons donner un énorme retentissement à ces pratiques inqualifiables.

Les psychiatres et surtout les experts psychiatres sont parfaitement au courant de ce genre de pratiques et, loin de les dénoncer, il les minimisent en prétendant qu'elles ne sont le fait que de quelques tuteurs véreux, ce qui est totalement faux, c'est tout le système qui est vérolé jusqu'à l'os.