· 

" Ils " vont venir "Le " chercher même sur Jupiter !

 Qu"Il "  " leur " réponde ou bien  "ils ' n'hésiteront pas à venir  " Le " chercher même sur Jupiter !

 " Qu'ils viennent me chercher " a fanfaronné Emmanuel Macron à l'issue du discours d'une sidérante suffisance qu'il a adressé avant-hier à ses proches.

 

Qui c'est " Ils " ?  les députés ?  les journalistes qui à l'occasion de l'affaire Benalla ont subitement cessé de se comporter en carpettes ?  Le " peuple " qui râle et qui exprime son ras le bol sur les réseaux sociaux depuis une semaine ?

 

On dirait que c'est un peu confus dans la tête du Président.

 

On a l'impression qu'il ne sait pas trop à qui il s'adresse tant il est surpris par ces attaques en masse , venant de simples mortels  qui ont l'audace de demander des comptes à Jupiter...

 On a aussi la gênante impression , quand on visionne la vidéo du discours, que le Président avait pris " quelque chose " , ce jour là,  avant de se mettre à débiter ses âneries.

 

Car il a dit beaucoup d'âneries  à commencer par se proclamer fièrement responsable des évènements comme si cela était un scoop  alors que depuis une semaine tout le monde savait parfaitement bien qu' Emmanuel Macron avait tout fait pour protéger Benalla.

 

Ou se vanter qu'il ne ferait sauter aucun fusible alors que toutes  les auditions de tous les collaborateurs de Macron devant la Commission d'enquête démontraient clairement que le seul responsable des évènements était le chef de l'Etat en personne.

Et qu'il continue toujours de la faire d'une certaine manière puisque tout en reconnaissant que son  favori avait certes commis une faute il n'en avait quand même pas moins de grandes qualités professionnelles...

    Son euphorie triomphante était quand même en décalage avec  la gravité des faits :  je ne parle pas seulement du comportement regrettable et déplacé du cow boy de l'Elysée le 1er mai  mais des privilèges exorbitants _  dont jouit la Pompadour du règne de Macron, un gamin de 26 ans, sorti de nulle part  et qui bénéficie 

d'un traitement de 10.000€

d'un logment de fonction de 300m2 Quai Branly

d'un badge pour entrer à l'hémicycle

d'une voiture équipée de gyrophares

de ses entrées à la GLNF  _ la plus élitiste de toutes les obédiences FM, celle où on peut peut accéder que grâce à un piston royal _ et où il n'est d'ailleurs jamais allés faire ses salamaleks  ( précisons que ses " frères " , voyant la tournure des évènements  viennent de le virer à titre conservatoire )

Emmanuel Macron, décidément ce jour là dans une forme olympienne n'a pas hésité à traiter les journalistes de menteurs,  mais sans bien sûr en apporter la moindre preuve ... 

 

 

 

Car il a dit beaucoup d'âneries  à commencer par se proclamer fièrement responsable des évènements comme si cela était un scoop  alors que depuis une semaine tout le monde savait parfaitement bien que Emmanuel Macron avait tout fait pour protéger Benalla.

Ou se vanter qu'il ne ferait sauter aucun fusible alors que toutes  les auditions de tous les collaborateurs de Macron devant la Commission d'enquête démontraient clairement que le seul responsable des évènements était le chef de l'Etat en personne.

Et qu'il continue toujours de la faire d'une certaine manière puisque tout en reconnaissant que son  favori avait certes commis une faute il n'en avait quand même pas moins de grandes qualités professionnelles...

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Philip K (jeudi, 26 juillet 2018 19:14)

    La macronotie est une intoxication politique qui présente les mêmes caractères que la monocratie, mais dans le désordre.