· 

Pascal Praud. Le sens des mots

 

 

 

 

 

Je recopie ci-dessous l'excellent éditorial de Pascal Praud dans C. News du 7 février

 

 

 

LE SENS DES MOTS

 

 

 

« Les manifestants blessés au visage ne sont pas des « gueules cassées » , expression qui appartient au vocabulaire de la guerre de 14-18.

 

 

 

Les manifestants aspergés de lacrymogène ne sont pas «  gazés » comme certains l'affirment

 

 

 

Le mot « gazé » renvoie à l'idéologie, à la Shoah, au génocide des juifs.

 

 

 

Le climat est pourri.

 

 

 

L'ai devient irrespirable.

 

 

 

Les mots ne veulent plus rien dire.

 

 

 

Quand certains comparent le sort des juifs en 1940 à celui des gilets jaunes 'est évidemment mensonger mais c'est aussi ignoble. « 

 

 

 

Pascal Praud a des « corones » et il a un cerveau. Deux qualités rares par les temps qui courent.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0