· 

Les procédés honteux et vicieux de Nadège Alegre pour nous faire taire

 

Les procédés honteux et vicieux de  Nadège Alegre pour me faire taire Nadège Alegre s'est infiltrée sur un de nos groupes dénonçant les abus  tutélaires et a fait des signalements abusifs à Facebook pour nous réduire au silence, ce qui est un procédé assez minable …

 Mais elle a fait bien pire elle a contacté, en MP, un certain nombre de membres du groupe pour déblatérer sur mon dos.

 Je le sais parce que ces personnes me l'on dit.

 

Il y a bel et bien de la part de tous ces  trolls Thierry Brasseur,

 Michel Michel, Sylvie Bé , Michel Etienne, Nadège Allègre qui interviennent depuis plus de quatre mois sur nos groupes la volonté de nous réduire au silence.

 Je ne suis pas la seule à avoir été victime de leurs agissements, mais je suis la plus visée car je représente une Association.

 Je pense que es actes sont extrêmement graves du fait qu'ils constituent une entrave à la liberté d'expression.

Je crois que cela pourrait être qualifié aussi de cyber harcèlement et je pense que nous devons tous réagir contre ce type de comportement d'une bassesse inouïe.

Pour ma part j'ai fait des copies d'écran de toutes les fois où mes publications ont été  Signalées à Facebook par ces tuteurs de façon totalement abusive par  car mes propos ne contenaient ni injure, ni insulte et ne contrevenaient pas aux standards de Facebook.

 

 

 

PS    je rajoute ceci le 18 février 2019.    Je viens de recevoir ce matin  un coup de téléphone de Madame Nadège Alegre, mandataire judiciare à laquelle j'avais adressé la lettre ci dessus en RAR.

Madame Nadège Alegre m'explique que si elle est bien mandataire judiciaire à Nîmes elle n'est pas la propriétaire du profil Nadège Alegre Facebook et que ce n'est pas elle Nadège Alègre qui serait intervenue sur nos pages Facebook mais une autre Nadège Alègre qu'elle ne connaît pas.

Je précise donc que ce texte s'adresse à la personne dénommée Nadège Alègre qui  nous a interpellés sur Facebook , est venue faire sa propagande pro tutelle , nous a reproché de dénoncer les abus tutélaires sur Facebook et a fait des signalements abusifs contre nous , nous empêchant ainsi de nous exprimer sur ce média.

En tapant le nom de Nadège Alegre dans la barre de recherche google, nous sommes tombés sur Nadège Alegre  mandataire judiciaire à Nîmes  nous avons donc pensé qu'il s'agissait bien de la personne qui était intervenue sur nos pages FB.   
Cette dame  prétend qu'il ne s'agit pas d'elle, il s'agirait donc d'une coïncidence… 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les procédés honteux et vicieux de la tutrice Nadège Allègre pour me faire taire :

 

 

 

 

 

la tutrice Nadège Allègre s'est infiltrée sur un de nos groupes dénonçant les abus

 

 

 

tutélaires et a fait des signalements abusifs à Facebook pour nous réduire au silence,

 

 

 

ce qui est un procédé assez minable voir

 

 

 

Mais elle a fait bien pire elle a contacté, en MP, un certain nombre de membres du

 

 

 

groupe pour déblatérer sur mon dos.

 

 

 

Je le sais parce que ces personnes me l'on dit.

 

 

 

Il y a bel et bien de la part de tous ces tuteurs trolls Thierry Brasseur,

 

 

 

Michel Michel, Sylvie Bé , Michel Etienne, Nadège Allègre qui interviennent

 

 

 

depuis plus de quatre mois sur nos groupes la volonté de nous réduire au silence.

 

 

 

Je ne suis pas la seule à avoir été victime de leurs agissements, mais je suis la plus

 

 

 

visée car je représente une Association.

 

 

 

Je pense que es actes sont extrêmement graves du fait qu'ils constituent une entrave

 

 

 

à la liberté d'expression.

 

 

 

Je crois que cela pourrait être qualifié aussi de cyber harcèlement et je pense que

 

 

 

nous devons tous réagir contre ce type de comportement d'une bassesse inouïe.

 

 

 

Pour ma part j'ai fait des copies d'écran de toutes les fois où mes publications ont été

 

 

 

signalées à Facebook par ces tuteurs de façôn totalement abisive par ces tuteurs car

 

 

 

mes propos ne contenaient ni injure, ni insulte et ne contrevenant pas aux

 

 

 

standards de Facebook.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0