Les grossiers mensonges de l'avocate de la tutrice

 

Où  je continue de démontrer que les accusations de l'avocate de la tutrice  sont immondes  et non fondées 

 

« Dès le mois de juin 2014, Madame F. n’a eu de cesse, par l’envoi de multiples courriers à Madame W et au Juge des Tutelles, de remettre en cause, de manière parfaitement infondée, la gestion, par Madame W., des biens et de la personne de sa mère.

Toute discussion s’est avérée impossible avec Madame F qui a persisté dans ses accusations mensongères et a harcelé Madame W de manière de plus en plus virulente. « 

 

Ma réponse, ma défense.

 

Là encore les affirmations péremptoires de Me Zaks sont parfaitement mensongères et biaisées.

 

J'ai en effet remis en cause la gestion par Madame W des biens et de la personne de ma mère MAIS CERTAINEMENT PAS DE MANIERE INFONDEE !  Mes accusations ne sont pas mensongères et j'en apporte les preuves .

 

Quant à la phrase "  Toute discussion avec Madame F s'est avérée impossible "   Quel odieux mensonge   JAMAIS  JAMAIS JAMAIS  La tutrice  n'a répondu à un seul de mes fax, courrier ou mail   alors de " quelle discussion" Me Z.parle t elle .?

 

Je rappelle à Me Z que c'est ma mère, mon fils et moi-même qui avons vécu et subi les effets de la gestion catastrophique de Madame W et non pas Me Z qui, elle, se contente de répéter les mensonges de sa cliente. La tutrice X.

Or quelles preuves Me Z apporte-t-elle de la « bonne gestion » de la tutrice , par contre moi des preuves de sa désastreuse gestion j'en ai à foison mais encore faudrait-il que les juges se donnent la peine de lire mes preuves.

Madame W, a , dès le début commis d'énormes fautes qui ont eu des conséquences très graves sur nos vies à tous les trois.

_ Je vais développer ce point, preuves à l'appui !

Commençons par ma mère, la principale intéressée, ne l'oublions pas et, qui, étant aujourd'hui décédée ne peut plus demander des comptes à la tutrice … D'ailleurs même de leur vivant les soi-disant « protégés » ne peuvent demander de comptes aux tuteurs puisque ceux-ci ont tous les droits et aucun compte à rendre à qui que ce soit.

 

_ Nommée Le 2 juin 2014 la tutrice n'a jamais pris la peine de me contacter ne serait-ce que pour connaître les goûts, les besoins de ma mère. La tutrice débarque dans nos vies avec ses gros sabots sans se présenter et j'ai trouvé ça d'une vulgarité et d'une impolitesse inouïe.

 

Les premières mesures, parfaitement abjectes prises par la tutrice ont été :

 

1° de me faire interdire l'accès à la Maison de retraite de ma mère, c'est en tout cas ce que m'a signifié, quelques jours après l'entrée en fonction de la tutrice Madame S directrice de la Maison de retraite. Ni Madame S ni la tutrice ne m'ont jamais signifié cet ordre par écrit ( et pour cause comment auraient elles pu justifier une décision aussi immonde) mais on faisait mine d'appeler la police quand je tentais d'entrer dans la résidence.

 

2° La tutrice a interdit que mon fils et moi accompagnions ma mère le week end dans sa jolie maison de Saint Maur, c'était pourtant la condition qu'elle avait dictée pour accepter d'entrer en maison de retraite . Ma mère a été extrêmement choquée de cette interdiction et a refusé de s'alimenter on l'a alors bourré de «  cachetons » elle qui avait toujours refusé d'en prendre ,son état s'est dégradé et elle a été placée en unité fermée.

 

3 ° Après le décès de son mari ma mère avait demandé à changer de maison de retraite puisqu'elle n'avait plus aucun contact à Saint-Maur et qu'elle voulait se rapprocher de nous . JAMAIS la tutrice ne nous a répondu .

 

4° La tutrice ne payait aucune facture ( le pavillon, par exemple est resté sans assurance pendant un an.) J'étais obligée d'avoir recours à des avocats pour la forcer à payer..

 

5° Jamais la tutrice n'a levé le petit doigt pour la succession, jamais jamais jamais elle n'a rien fait ce qui a généré :

A) une procédure judiciaire qui a duré 2 ans et a coûté 30.000€ à ma famille ! Procédure initiée par le fameux  Me C. celui qui a mis Mme W au pouvoir et qui s'est mis 25.000€ dans les fouilles grâce à l'inertie du tuteur et du notaire. Voir plus moin ma sommation interpellative à l'encontre de Me C.  où je lui demande comment il  a osé apporter son " témoignage " à l'appui des accusations de la tutrice

 

Le notaire X. et la tutrice W ne se sont absolument pas occupés de la succession ce qui a entraîne une procédure judiciaire, longue pénible et coûteuse , des pénalités de retard

B) Une aggravation de la santé de mon fils qui est resté plus d'un an sans pouvoir toucher son legs alors qu'il était malade et quasiment à la rue.

 

Pièces prouvant mes dires

 

Tous les mails que mon fils et moi avons adressés au notaire et à la tutrice pour qu'ils lui délivrent son legs et qui sont restés sont réponse....

 

- courriers adressés à Madame W à Me C ( l'avocat grâce à qui elle a eu la tutelle de ma mère et qui grâce à cette procédure judiciaire immonde s'est enfourné 25.000€ dans sa gueule!) que lorsque la procédure judiciaire a débuté Madame W n'avait strictement rien foutu puisqu'elle dit qu'elle va demander l'autorisation au Juge ce qui prouve qu'elle n'avait rien fait avant

 

_preuves que nous avons bien eu des pénalités de retard à payer document prouvant que ces pénalités sont mentionnés sur le partage de la succession

_Courrier des impôts nous réclamant ces pénalités !!!!

 

 

B) Une aggravation de la santé de mon fils qui est resté plus d'un an sans pouvoir toucher son legs alors qu'il était malade et quasiment à la rue.

 

 

De plus Madame W ne payait aucune facture pour ma mère et j'étais sans cesse relancée par les fournisseurs du pavillon , j'étais obligée d'envoyer RAR sur RAR à Mme W pour qu'elle paye et comme elle ne faisait rien j'étais obligée d'aller voir des avocats pour qu'ils la relancent !!!!

 

Pièces :

 

Relances des fournisseurs ( fuel pour le pavillon, assurance pour le pavillon etc etc etc)

 

Que de temps et d'argent perdus

 

 

ET Nom de Dieu Madame W ose se plaindre que je la «  harcèle « ???????????????????? Mais on rêve en plein jour

Écrire commentaire

Commentaires: 0