Un notaire pervers

UN NOTAIRE PERVERS

 

Mon père est décédé en 2013.

Il avait décidé de léguer une certaine somme d'argent à son petit-fils-mon fils- de façon à lui permettre de se sortir d'une situation difficile : mon fils était dépressif et son état nécessitait de fréquentes hospitalisations d'où des difficultés pour conserver un travail et se loger.

 

Le notaire en charge de la succession est resté six mois sans s'occuper du dossier.

Je me suis donc permis de lui adresser des mails et des courriers en recommandé pour lui expliquer la situation de mon fils qui était obligé, faute d'avoir pu toucher ce legs, de squatter à droite et à gauche, voire de coucher dans sa voiture entre deux séjours à l'hôpital.

Me X, notaire à T... charmante petite bourgade de l'Yonne ne s'est jamais donné la peine de me répondre.

Quand je téléphonais à son étude ( cela m'est arrivé deux fois en un an!) sa secrétaire cerbère me raccrochait au nez dès que je déclinais mon identité.

Me X ne m'a donc jamais contacté mais il a eu l'idée lumineuse

de téléphoner à mon fils alors hospitalisé en soins intensifs pour lui expliquer qu'étant donné que je le " harcelais " il envisageait d'intenter une procédure contre moi et que celle-ci serait longue et retarderait d'autant la délivrance de son legs qu'il ne toucherait peut-être pas avant de longues années...

Je vous raconterai la suite dans un prochain article intitulé notaire 2.

En attendant, si vous même avez subi ce genre de brimades de la part d'un notaire arrogant et imbu de lui-même n'hésitez pas à nous apporter votre témoignage!