Je suis un homme mort !

Message: Mon fils de 27 ans, par des intérêts financiers à fait une demande pour être mon tuteur, le tribunal ma mit sur curatelle sur l’UDAF Loire. Pour faire recours en appel j’ai contacté un avocat que m’a demandé 1000 €, j’ai fait un chèque de 300 € le 3 décembre comme je partais pour me marier le 12 décembre, je l’ai payé les 700 €. Elle ne m’a informé des conséquences ni de mes droits. La cour d’appel de Lyon m’a convoqué pour le mois de mai. Je découvre chaque jour les conséquences, c'est-à-dire que je suis un homme mort. Mon épouse est africaine, cela n’a fait qu’aggraver la situation, avocats, assistantes sociaux, amis, considèrent que les blaks c’est une race a part, il y a que ne le disent pas mais leur comportement est l’indifférence sur mon épouse et en premier l’UDAF, que refuse de la considérer même pas un mot, alors que je dois payer 200 € par mois de loyer plus au minimum 200 € pour nourriture et autres dépenses. Maintenant que j’ai finit par comprendre ma situation, tout au moins une partie, mon avocat répond que sont mandat est l’appel en recours. Pour la demande d’autorisation de mariage elle répond vous n’avez pas le droit de vous marier, alors que je suis marié officiellement. Pour changement de logement elle me dit c’est au curateur de signer le bail alors que je l’ai déjà signé même prix que celui que j’occupe soit 260 € payé par la CAF. Celui que j’occupe fait 30 m2 quatrième étage sans ascenseur. Celui que j’ai signé est dans un petit immeuble d’un étage, construit il y a 4 ans, 3 pièces 60 m2. Je suis auto entrepreneur, mon acompte a un crédit positive 1800 € j’ai 4500 € en chèques que j’ai reçu des mes clients, je ne suis pas libre même si l’UDAF dit me laisser acheter le matériel c'est-à-dire ils donnent l’ordre de paiement. Je suis un homme mort. Voici qui est mon fils, il m’a tué sa vie ne veut pas plus que la mienne, je préfère mourir que continuer dans les mains de marchant d’esclaves. Si vous plait que je dois faire ?

Écrire commentaire

Commentaires : 0