Le feuilleton de la sorcière Wx, épisode15

Le feuilleton de la sorcière Wx, épisode 15

17 août 2014

Je viens d'aller à Saint Maur voir ma mère dans son EHpad, elle est toujours dans le même état, triste, bourrée de calmants, et demandant sans cesse à revoir son jardin... et tjrs cette même vieille chemise de nuit qu'elle porte depuis trois mois maintenant, la tutrice refusant qu'elle porte ceux que je lui apporte...

J'ai mis deux heures pour rentrer chez moi à Colombes, je suis crevée et déprimée mais j'ai beaucoup de travail en retard et je me mets à mon secrétariat.

Le téléphone sonne 

_ Ici, l'hôpital Mondor de Créteil, les pompiers viennent de nous amener votre fils, ils l'ont trouvé errant dans les rues et tenant des propos décousus. Le psychiatre pense le garder en observation mais  votre fisn'a aucun papier sur lui ? Pouvez vous venir ?

Je saute dans ma voiture et mets trois heures pour arrviver à l'hôpital.

Le docteur m'autorise à voir mon fils  : " Ne soyez pas longue, il est assez vaseux nous avons dû lui administrer des calmants il était très agité ". J'entre dans sa chambre et lui donne son portable qu'il avait laissé chez moi. Au moment où je le lui tends la sonnerie retentit. Mon fils répond  d'une voix pâteuse : 

_ Bonjour Maître !

 Je suis rassuré, c'est le notaire qui est au bout du fil et il va probablement annoncer à mon fils qu'il va pouvoir toucher son argent , j'ai bien fait d'écrire à la tutrice, elle a fini par se réveiller et faire le nécessaire. Mais je déchante  vite, je vois Laurent blêmir et jeter avec violence le portable contre le mur. Il se met à hurler 

_ Le notaire vient de me dire que la tutrice t'accuse de harcèlement : il paraît que tu lui as envoyé trois courriers, elle refuse, dans ces conditions de déposer la déclaration. Le notaire vient de me dire que je ne toucherai pas mon legs de sitôt ! Tu es contente de soi.

Alerté par les cris de Laurent un infimier entre dans la chambre et me demande de sortir.

Il est minuit quand je rentre chez moi, je suis crevée et je précipite vers mon lit lorsque le téléphone sonne.

_ Madame, c'est l'hôpital Mondor, nous venons de nous apercevoir que votre fils n'est plus dans sa chambre. Il est parti en pyjama.. c'est inquiétant, nous avons alerté le commissariat. Si vous avez des nouvelles, tenez nous au courant...

Maudite tutrice, Maudite Walter. J'espère sincèrement que tous les malheurs du monde fondront sur sa tête  et celle de ses enfants si elle en a.