TUTEURS : GROS RATS D'EGOUT !

TUTEURS : GROS RATS D'EGOUT ! Gérard : Toujours est-il que moi je suis privé de liberté sous curatelle renforcée depuis mars 1996, sans aucune raison, parce que c'est comme ça. J'avais 6 appartements, 6 locataires. Cinq ont été vendus, mais l'argent disparu. Je vis actuellement misérablement dans un hôtel. Je n'ai pas droit à mon argent parce que mon curateur ne veut pas. Ce serait trop long de tout expliquer. La curatelle m'interdit d'agir en justice. On me maintient sous curatelle renforcée sans que je ne puisse rien, pour m'empêcher de faire condamner mes 6 tuteurs successifs, et ce, peut-être jusqu'à ma mort. Guilaine Le Défenseur des droits, autorité constitutionnelle indépendante, veille au respect des droits et libertés. On se demande bien à quoi il sert dans votre cas. Louis : Virginie Duval, présidente de l'Union syndicale des magistrats n'est pas abasourdie par les situations infligées aux victimes des tribunaux elle le devient brusquement quand les citoyens obtiennent par leur détermination l'application d'une grâce prési...

Guilaine :En tout cas pas moi ! Les juges étant tout-puissants, ils n'apprécient pas d'avoir au dessus d'eux quelqu'un de plus puissant qui ose aller à leur encontre ; mais c'est cela la démocratie aussi, le contrôle des juges qui ont un pouvoir qui frise l'absolutisme ...

Véronique : Pour vous Gérard votre cas est différent et injuste comment peut-on soumettre une personne d'une telle façon Louis : La justice doit nous servir, depuis toujours elle nous asservit.

Laure : Très bonne remarque ! Beaucoup de personnes victimes des tutelles se sont adressées au Défenseur des droits et sans aucun résultat hélas ! Laure : Il faudrait un grand mouvement collectif pour protester contre cette toute puissance et cette quasi dictature des Juges Joseph : j'étais dans cet état de aout 2009 à 2012, sans tuteur mais juridiquement inaudible.

Gérard : Mais d'abord faire en sorte que chaque français soit informé, par une vaste couverture médiatique, sur la mafia des tutelles qui vole plusieurs milliards d'euros par an à nos grands parents. Pas de révolte possible sans informer. Joseph : Informer ne suffit point. Pire il la considère comme un faux et usage de faux. Alors sans comprendre ce qu'à dit Sirous dans la métaphore de Souris chez les Rhinocéros je vous nous finiront en prison ! !

Barbara : Mais c'est une vraie honte, ce sont des escrocs institutionnels, j'ai vu ma voisine , malade et sous curatelle qui avait hérité 130.000 euros par ses parents vivre pendant des années dans la misère la plus sombre dans une taudis ignoble du quel elle payait une location exagéré. Ils sont des abominations ces GROS RATS d'égout ·

Écrire commentaire

Commentaires : 0