La servitude volontaire

Discours de la servitude volontaire

Dans son Discours de la servitude volontaire, La Boétie, âgé de seulement 16 ans, analyse avec une extrême finesse les ressorts de l'absolutisme et de ce que nous appelons aujourd'hui le totalitarisme et démontre que contrairement à ce que beaucoup croient quand ils s'imaginent que la servitude est forcée et imposé par un petit groupe à la masse, cette sevitude est tout à fait volontaire et consentie.  En fait En fait, tout pouvoir, même quand il s’impose d’abord par la force des armes, ne peut dominer et exploiter durablement une société sans la collaboration, active ou résignée, d’une partie notable de ses membres. Pour La Boétie, 

« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres »

Si l'on adopte cette grille de lecture pour les tutelles force est de constater que plus d'un million de personnes dites protégées subissent et ce depuis des décennies un système de domination quasi dictatorial sans manifester trop de rébellion.

On pourrait être tenté de le leur reprocher et les accuser de complicité si on ne savait que ces personnes n'ont en fait aucune possibilité de manifester leur opposition à ce système d'une barbarie et d'une cruauté inouïe.

Juges et tuteurs ne cessent de les menacer des pires représailles s'ils osent se plaindre de ce qu'ils endurent de la part de tuteurs tortionnaires.

Les protégés sont baillonnés : il leur est interdit de s'exprimer via les réseaux sociaux ou des blogs... De nombreux comptes Facebook de ' protégés' sont simplement supprimés sur ordre des Juges et de plus des mesures de rétorsion sont prises contre l'impétrant qui croyait naïvement qu'il vivait au Pays des Droits de l'Homme...