AU MINISTRE DE L'ECONOMIE

 Association de Défense des Victimes des Tutelles

A Monsieur Bruno Le Maire, ministre de L'Economie.

Objet :  Demande d'enquête concernant les logiciels truqués utilisés par les associations tutélaires.

Conscient de l'exaspération croissante des Français  par rapport à la corruption dans le monde politico-judiciaire, Emmanuel Macron, quand il était candiat à la Présidence, avait promis de " moraliser " la vie politique.

Il serait temps que le Président tienne ses promesses et pour ce qui est de votre domaine , Monsieur le Ministre, il est largement temps d'ouvrir une enquête sur les agissements  des associations tutélaires UDAF en tête.

En haut lieu tout le monde le sait depuis longtemps, les soi-disant ' protégés ' sont en fait spoliés par ceux-la même qui sont payés pour protéger leurs biens...

Nous recevons à l'Association de Défense des Victimes des tutelles des plaintes de plus en plus nombreuses concernant l'absence de contrôle des Comptes de gestion des tuteurs et le développement des logiciels truqués permettant aux tuteurs de détourner les biens de leurs  "protégés " est une pratique d'autant plus honteuse qu'elle est faite sur le dos de " vulnérables " qui n'ont aucun moyen de se défendre puisqu'ils sont livrés pieds et poings liés à des tuteurs qui peuvent faire d'eux ce qu'ils veulent.

Les greffiers des Tribunaux d'instance tout comme les Juges de Tutelles qui sont supposés contrôler les tuteurs ferment curieusement les yeux sur les pratiques scandaleuses de ces derniers...

En matière de détournement et de logiciels truqués l'UDAF est championne mais les associations tutélaires et les Mandataires judiciares ne sont pas en reste bien au contraire.

Il nous paraît urgent  que le Ministère de l'Economie ouvre enfin une enquête digne de ce nom sur ces détournements de bien et sur l'utilisation frauduleuse des logiciels par les associations tutélaires.

Nous souhaiterions vivement être reçus par vous afin de vous présenter les dossiers  qui sont en notre possession.

Il serait aussi souhaitable que le fisc s'intéresse de plus près aux Mandataires judiciaires des Majeurs Protégés. j'ai eu un entretien avec une personne qui a longtemps travaillé aux impôts et qui m'a appris que certaines professions  notamment celle des MJPM ne faisaient jamais l'objet de contrôles fiscaux... Ordre venu d'en haut paraît-il ! 

Je vous remercie de l'attention que vous voudrez bien porter à nos légitimes revendications.

Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l'expression de ma considération distinguée.

Écrire commentaire

Commentaires : 0