· 

captation d'héritage

Créancière successorale et légataire universelle par testament de "tous les biens de ma mère" suite son testament depuis son décès en Juillet 2003, face à une scp Paris et sa Notaire Me MdeB déléguée par Chambre Notaires Paris mais non par TGI, celle-ci  ne cesse de faire faux et usage en écriture publique, allant jusqu'à faire détournement d'une aide de ma caisse Cadre à mon nom unique et de la verser pour toute l'indivision. Fait Faux PV Carence le 26 Avril 2012 auquel je ne suis pas convoquée...Sa mission prend fin cependant le 10 Avril 2008 suite PV difficulté (dixit Chambre Notaires Paris) auquel elle ne joint pas documents ni attestations de mon droit de retour suite donation ma Mère, malgré AR en ce sens. Pire, je suis séquestrée à son Cabinet à cette date car elle désire être payée...sans facture et m'oblige à aller à la carte bleue...Il se trouve que je suis handicapée physique, que mon seul train de retour vers la Normandie à l'époque, je risque de le manquer..

Puis, vente appartement ma Mère en 2010 avec plus value pour tous, à ce jour non remboursée ni des créances ni de mon Patrimoine. Suite divers avocats non crédibles, et pour omission de statuer, une juge m'inflige  art.700 en 2014...

Ce qui prouve que les lois ne sont guère appliquées. Cela continue néanmoins et le Notaire séquestre de toute l'indivision suite vente fait rectificatifs comptes vers ladite Notaire Paris qui ne répond pas... Puis cela continue, je m'aperçois que cette Notaire sans impartialité n'est que celle de neveux ayant fait recel meubles chez ma Mère, et de biens m'appartenant en propre.

Pire, ladite Notaire M.deB fait détournement de fonds propres versés par ma caisse Cadre en 2008 pour m'aider à régler charges co-propriété, elle les verse au titre de l'indivision, ce qui met encore mon compte à 0. Elle fait faux PV Carence sans me convoquée, ce qui est faux et usage en écriture publique. (Pénal)

Créancière successorale et Légataire universelle de tous les biens de ma Mère, quel n'est pas mon étonnement que neveux réclament 116 000e suite incident en Mai 2016. Alors que je ne suis pas remboursée à ce jour, ma nouvelle avocate fait Incident à son tour en Juin 2017 pour remboursement de partie de mes frais et Patrimoine, la Juge de la Mise en Etat se déclare "incompétente" alors qu'il s'agit de cause légitime et urgente au vu de ma précarité et ce, malgré l'art.771 non contesté par adversaires.

Mais encore, Référé, ce qui est légitime et provisoire avant Mise au Fond, là encore, la même Juge qu'en 2014 remplaçant le 1er Président déclare : " que c'est moi qui retarde le Partage" ? et m'inflige à nouveau art.700 ? Malgré les lois ? Alors que Créancière non remboursée à ce jour, je ne réclame que des comptes justes et mon dû pour Cause Légitime ! Ce qui est une obligation avant tout Partage.

J'en déduis qu'il y a trafic d'influence et conflit d'intérêts entre la Notaire de Paris et certains magistrats.

Dernièrement, mise au fond et quel n'est pas mon étonnement que le Notaire séquestre indivision (grâce à moi suite vente) demande transfert des fonds à ladite Notaire de Paris ???

Là encore en dehors de toutes lois, puisqu'il doit avoir l'accord de "tous les indivisaires" et comme j'ai la plus grande part, à fortiori me demander mon accord...

Donc, j'ai réclamé à Ministère Justice au responsable des affaires civiles et du Sceau et des professions judiciaires ; celui-ci fort aimablement m'a répondu de faire agir l'art.1371 du Code civil à destination du Juge Mise au Fond qui peut ordonner un autre officier ministériel pour vérification des comptes. Délibéré le 30 Novembre ?

Cependant, je suis victime de captation d'héritage, de détournement de fonds propres, de recel et de faux et usage en écriture publique sans compter dissimulation de donation pour mon droit de retour, malgré les écrits signés de ma Mère et talon de chèque joints à son Testament en ma faveur.

FD

Merci de votre aide

Écrire commentaire

Commentaires : 0