· 

La soumission à l'autorité judiciaire , une question de taille d’amygdale du cerveau ?

   Je me suis longtemps demandé  pourquoi il n'y avait pas plus de rébellion parmi les victimes - ou qui se prétendent telles - du système tutélaire... ou de façon plus générale du système judiciaire. 

Cela me rendait perplexe...

J'ai longtemps cru  que ces victimes ou prétendues telles ne réagissaient pas plus par flemme, mollesse ou bien par peur des représailles...

Mais je pressentais qu'il y avait une explication encore bien plus terrifiante : la soummission est bien ancrée dans le cerveau humain et ce depuis la préhistoire :  Aucun groupe humain n'aurait survécu s'il n'avait été composé que dominants : il se seraient entretués ce qui aurait entraîné l'extinction du genre humain... Le binôme dominants/dominés serait donc essentiel à la survie de l'espèce humaine... 

 Bref notre degré de soumission par rapport à l'autorité judiciaire s'expliquerait par la taille plus ou moins grosse d'une amygdale du cerveau humain.  

J'avais toujours été étonnée de constater que certaines personnes de ma connaissance, bien que très intelligentes, étaient si passives devant les dysfonctionnements judiciaires.

Après avoir lu l'article ci_dessous je comprends beaucoup mieux les mécanismes de la soumission 

http://www.cerveauetpsycho.fr/ewb_pages/a/article-dominant-ou-domine-19958.php

Écrire commentaire

Commentaires : 0