· 

Triste mais prévisible nouvelle : Michel Bouguin est décédé le 9 décembre dernier

Michel Bouguin est mort le samedi 9 décembre 2017

 

Depuis environ 6 mois Michel Bouguin ne cessait de nous alerter sur les réseaux sociaux sur les différents problèmes qu'il rencontrait du fait de sa mise sous tutelle qu'il ne supportait absolument pas et sur les tortures que lui faisait subir sa tutrice qu'il appelait sa ' tortionnaire mandatée '  qui ne lui donnait que 50€ par semaine pour vivre....

J'ai appris sa mort  via un post d'un de ses amis que je recopie ci-dessous : 

" Triste Nouvelle, Michel Bouguin est décédé, les pompiers l'ont retrouvé ce soir vers les 19h00, après que j'eu demandé au maire de la commune de Palogneux, ou Michel Bouguin habitait de se déplacer, (il était 09h00 ce matin").....

 

 

Ce matin  j'ai téléphoné à la gendarmerie de Saint Georges en Couzan  pour avoir des précisions sur les circonstances de sa mort :  voici le dialogue.

_ Moi,  depuis 6 mois Michel Bouguin lançait des appels au secours quotidiens au sujet des brimades et privations qu'il subissait du fait de sa maise sous tutelle, nous souhaiterions en savoir plus sur les circonstances de sa mort.

_ Le gendarme :  Une autoposie est en cours; sa mort n'a rien à voir avec sa mise sous tutelle il vivait dans des conditions très bizarres, il entassait tout chez lui

_ Oui, je sais cela s'appelle le symptôme de Diogène, il y a bp de gens qui vivent comme ça, c'est leur choix après tout, en quoi le fait de les mettre sous tutelle les protège-t-il ? Les faits sont là , il est mort !  La tutelle ne l'a en aucun cas protégé !  De plus sa tutrice lui laissait 50€ par semaine  pour vivre .

_ Le gendrarme : ça m'étonnerait ça !

_ Moi :  pourquoi aurait - il inventé ça ? 

_ Le gendarme :  Vous ne le connaissiez que par internet, vous ne savez pas tout de sa vie, je vous répète qu'il entassait tout.. et puis il accusait tout le monde, il lançait des accusations contre tout le monde...

_ Moi,  Mais ces accusations étaient peut-être fondées.

 

 

_ Le gendarme : Moi je ne crois pas. Il y a une autopsie. J'ai du travail, je dois vous quiiter Madame.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0