· 

Trois conseils très cons à ne surtout pas suivre en cas de litige avec un notaire

Les trois conseils très cons à ne surtout pas suivre en cas de litige avec un notaire  sont les suivants :

 

Il y a toujours des Monsieur ou Madame je sais tout qui vous donnent des conseils de merde du haut de leur ignorance et alors qu'on ne leur demande rien.

 

Moi j'ai un principe quand je ne connais pas un question je me la boucle.

Mais hélas ce n'est pas le cas de tout le monde...

Bref  voilà tois conseils que des crétins ne manqueront pas de vous donner, en cas de litige avec un notaire et qu'il ne faut surtout pas suivre :

 

1° Premier conseil nul : allez voir un avocat spécialisé ...   (vous ny auriez pas pansé vous-même n'est-ce-pas, vous seriez allé voir un avocat spécialisé dans les divorces .. )  Bon 1° vous ne trouverez aucun avocat disposé à affronter un notaire et à supposer que vous en trouviez un, il vous enfoncera …

 

2° Deuxième conseil encore plus nul : Adressez-vous à la Chabre des Notaires :   ça ne sert strictement à rien : les loups ne se mangent pas entre eux  voyons !  dans 99% des cas la Chambre vous enverra sur les roses.

3° Troisième conseil aussi nul que les deux autres : Adressez-vous au Procureur ... 

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    daniel.pisters@telenet.be (mercredi, 10 avril 2019 14:05)

    La justice n'offre aucun recours. Peut-être que les incantations, la magie noire surtout pour demander une intervention du Diable qui connait bien ces gens-là.

  • #2

    Marc (jeudi, 11 avril 2019 17:32)

    Je vis malheureusement ce problème depuis....12 ans! Deux notaires commis, 25.000,00 Euros de consigné en leurs étude pour une succession dont les frais ont été évalués à 16.466,00 Euros (c'est vrais que ces 2 notaires ont voulu chacun leur part de galette, à savoir, encaisser tous deux les frais de succession! A ce jour, la décision judiciaire datant de 2010, ces deux auxiliaire de justice ont reçu les fonds, mais n'ont publié aucun acte au service des hypothèques! Cerise sur le gâteau, l'un des deux détient en plus 5000,00 Euros résultant de la décision du tribunal condamnant le cohéritier à me verser au titre de l'article 700 et pour résistance abusive, la somme de 5000,00 Euros que ce second notaire a perçu sans aucune autorisation de ma part en Mars 2010, somme qu'il détient toujours!!!!
    J'ai bien sur saisi la chambre, sans succès sauf de me voir répondre que j'avais une attitude shadokienne, ainsi que le médiateur notarial, lequel ne peut rien faire, "l'erreur" commise remontant à plus de deux ans, etc. J'ai suivi le circuit, payé en plus des frais de successions 30.000,00 euro en frais de justice, avocats, assignations, expertise diverses, et rien! A si, j'ai eu ene réponse d'un des deux notaires il y a quelques jours me disant qu'il ne répondrait plus à mes courriers. Encaisser 14.000,00 Euros il a pu, mais me répondre, il ne peut plus.
    Aussi, je me pose une question, n'est-il pas préférable de prendre le risque de communiquer les faits en mentionnant le nom et l'adresse de l'étude ou au contraire est-il plus prudent de s'écraser! Pour moi, j'ai bien envie de prendre le risque. J'attends pour ce faire un dernier RDV pris avec une association de défense des victimes.
    A tous bon courage, nous nous en avons besoin depuis ...10 ANS!