· 

Avocats et notaires : la guéguerre ?

 Notaires et avocats : la guéguerre ?

 

Avnt tout  je tiens à préciser une  chose : je n'ai rien contre les notaires en génral.

Si elle existe, cette profession doit avoir son utilité...

Et personnellement  j'ai souvent dans ma vie eu affaire à des notaires  lors d'achats ou de ventes d'appartements, de successions... et tout s'est très bien passé.

Rien à dire. RAS.

Seulement voilà  depuis cinq ans je me coltine un notaire particulièrement teigneux  et dont les agissements  me paraissent extrêmement bizarres ...

 Ce qu'il fait est tellement énorme, que je me demande souvent si ce que je vois est vrai ou bien si je rêve éveillée ou carrément si je suis folle.

C'est peut-être le cas, chacun sait que quand on est fou  on ne s'en aperçoit pas...

Pour en avoir le coeur net, je suis allée de mon propre chef, consulter et le psy   auquel j'ai expliqué la situation  m'a répondu que je n'étais pas folle mais que j'étais  probablement tombée sur un pervers et que ces gens là peuvent vous conduire à la folie.

Une chose, entre mille que j'ai  beaucoup de mal à gober c'est l'attitude de ce monsieur vis à vis de mes avocats.

Pour moi, il s'agit d'un  insondable mystère.

Je m'explique :    En 2014  ma mère a été placée sous tutelle extérieure, je me suis aperçue assez rapidement que la tutrice ne foutait rien et qu'elle ne payait pas les factures du pavillon qui appartenait à ma mère.

Donc  j'ai adressé des RAR à la tutrice et au notaire qui gérait la succession de mon père  en leur joignant toutes les réclamatinons que m'adressaient les fournisseurs qui se plaignaient de l'inertie de la tutrice.  No answer.... 

J'ai alors envoyé des RAR au Juge des tutelles. No answer either.

Je suis allée au TI et faute de pouvoir parler au Juge lui-même j'ai pu, non sans mal remettre toute une liasse de factures non payées  à la greffière qui m'a répondu que c'était à la tutrice ou au notaire de s'occuper de ça ...   On tourne et on tourne en rond  et moi je n'ai pas que ça à foutre dans la vie  non plus.

J'ai fini par m'adresser à un avocat  coût de l'opération  200€ de consultation + 200€ courrier tutrice et 200€ courrier notaire. 

Je n'en veux nullement à l'avocat : tout travail mérite salaire  mais je trouve ahurissant de devoir débourser 600€ parce que le notaire et la tutrice ne fasait pas leur taf ..

C'est le monde à l'envers non ?

Mais il y a pire , trois mois plus tard les factures n'étaient pas payées et je ne cessais de recevoir des relances sur ma messagerie de la part des fournisseurs ..

Usant pour les nerfs.

Bon, donc je retourne voir l'avocat et lui demande s'il a eu une réponse  du notaire ou de la tutrice. 

Sa réponse est non.

 _ Mettez-vous bien dans la tête Madame, qu'un notaire n'est pas obligé de répondre à un avocat. 

_  Ah bon ?  il faudrait peut être leur envoyer un nouveau courrier ? j'imagine que ce sera payant  mais je n'ai pas trop le choix ... D'autres relances sont arrivées et il y a même des menaces de poursuites judiciaires contre ma mère , ça risque de nous revenir très cher tout ça.

_ Ne comptez pas sur moi, chère Madame  pour insister auprès du notaire ou de la tutrice,  ils pourraient le prendre très mal.... 

 _ Mais attendez, Maître il y a plus grave :  il y a eu un sinistre au pavillon de ma mère, notre assureur a sollicité  des documents auprès du notaire et de la tutrice.  il y a deux mois de ça et ils n'ont pas répondu ...

_ Je vous comprends mais je ne peux rien faire, allez voir un confrère, si vous voulez...

Bon j'ai suivi les précieux conseils de cet avocat et suis allée en voir un autre. 

Je me suis bien gardé de dire à ce nouvel avocat que j'étais déjà passé par un de ses confrères.   Cette fois ça a marché. la tutrice a fini par payer les factures et le notaire a envoyé à l'assureur les documents demandés.  ça m'a tout de même coûté 500€ donc nous en sommes déjà à 1100€ .   Beaucoup non ???? 

Des années plus tard  j'ai appris au moment du décès de ma mère que l'assureur n'avait remboursé qu'une partie des indemnités qui nous étaient dues  car il avait envoyé au notaire des papiers qu'il aurait dû nous retourner à signer, chose qu'il n'a pas faite.  Et, quand je me suis aperçue de cela  il était trop tard, le dossier m'a expliqué l'assureur était archivé.   

- Retournez vous contre le notaire, m'a conseillé l'assureur... 

Ben voyons en voilà une idée qu'elle est bonne ....

 Bref, ça a continué comme ça pendant les trois années interminables qu'a duré la succession de mon père.

 

La tutrice et le notaire m'ignoraient totalement et je devais toujours passer par des avocats qui à ma chaque fois me demandaient une blinde. 

J'avais vraiment l'impression d'avoir trois maquereaux sur le dos  la tutrice, le notaire et l'avocat.

Al'époque je traversais une  période particulièrement dure sur le plan financier et 'étais obligée d'emprunter du fric à un ami, celui-ci ne faisiat aucune difficulté pour m'avancer de l'argent  mais l'attitude du notaire le mettait dans une rage indescriptible 

_  il va continuer à t'enc.... encore longtemps  ce cafard ?  Tu vas te laisser faire encore longtemps ? Qu'attends tu pour faire un signalement à sa chambre des Notaires ?

_ Je l'ai fait il y a longtemps ! 

- Et alors ? Ils ont pris les mesures qui s'imposent j'imagine ...

_ Pas vraiment, ils m'ont menacée de déposer plainte contre moi auprès du Procureur de la République.

_ Ecoute, donne-moi l'adresse de ton notaire , moi je vais aller lui parler et après ce que je vais lui dire je te garantis qu'il va te lâcher.

Connaissant le tempérament un peux fougueux de mon copain  je me suis dit que ça risquait de mal finir et commee je n'avais pas envie qu'il passe le reste de sa vien en taule je lui menti en lui assurant que tout était rentré dans l'ordre.

J'ai trouvé quelqu'un d'autre assez facilement  mais c'est quand même chiant d'avoir à quémander du fric toutes les cinq minutes parce que le notaire est cintré et qu'il se prend quasiment pour Dieu le Père.

En tout pendant ces trois longues années j'ai dépensé une fortune en avocat .  Mais  il n'y a pas que la questiond 'argent. J'avais énormément de mal à trouver des avocats  pour envoyer un courrier au notaire, au début je pensais que c'est parce que ce n'était pas très rentable pour eux, un courrier ça ne leur rapporte que 500€, ça ne vaut pas une longue procédure longue et ruineuse pour le client mais juteuse pour le Maître, mais assez rapidement  j'ai compris la vraie raison de leur réticence à affronter ces notables.

 J'ai eu l'illumination il y a deux ans alors que j'étais assise dans le bureau d'un avocat. 

Comme d'habitude , le notaire ni la tutrice ne daignant communiquer avec moi, j'avais fait transmettre ma demande via un avocat.  Je l'avais informé que le notaire était limite bargeot et terriblement imbu de sa petite personne, l'avocat avait multiplié les courbettes et les précautions oratoires  mais il n'avait obtenu aucune réponse  à son courrier.

Je m'étais aperçue fortuitement que des vases Daum qui nous appartenaient avaient été vendus derrière mon dos il y avait un certaint temps de cela. Bien évidemment on ne m'en avait pas informée alors que je tenais énormément à  ces objets et que je les aurais rachetés à n'importe quel prix. De plus aucune nouvelle de la vente...

 Quand l'avocat m'a dit  qu'il n'avait pas eu de réponse  et qu'il m'a sorti cette phrase que j'avais entendue cinquante milliards de fois dans la bouche de ses confrères,  j'ai disjoncté et je lui ai dit qu'il allait se passer des choses graves s'il ne téléphonait pas immédiatement au notaire. et ce, sans attendre une seconde et en laissant le haut-parleur...

A ma grande surprise  il a fait ce que je lui demandais et là  j'ai instantanément compris  pourquoi les avocats avaient autant la trouille des notaires.

 Jamais , si ne l'avais entendu moi-même je ne l'aurais cru si quelqu'un me l'avait raconté.

Liberra a commencé à dire à mon avocat d'un ton sec et autoritaire  qu'il était sacrément culotté de le relancer... il lui a également ordonné de ne pas mettre le haut-parleur mais le pompon  c'est quand il lui a dit que s'il continait à relayer mes demandes il le signalerait à son bâtonnier.

J'avais déjà été témoin d'agissements très douteux de la part de Liberra mais jamais je n'aurais cru possible qu'un notaire menace de représailles  un avocat. 

 J'ai compris pourquoi depuis trois ans  je devais à chaque fois  que je devais faire passer un courrier au notaire, les avocats me conseillaient à chaque fois de m'adresser à un de leurs confrères....

Et pour ceux, qui, après avoir lu ces lignes m'accuseraient de " diffamation" mot que ces gens là ont toujours à la bouche, je précise 

1°  Que je tiens à leur dispostion  toutes les factures d'avocat que j'ai dû payer parce que Liberra refusait de communiquer avec moi.

2° Tous les courriers que les avocats ont envoyé à Liberra

3° last, but not least,  le courrier limite insultant que Liberra a envoyé le mois dernier à mon avocat et dans laquelle il la MENACE EN TOUTES LETTRES DE REPRÉSAILLES AUPRÈS DE SON BÂTONNIER si elle se permet de lui écrire une nouvelle fois !

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0