· 

Sur les traces du troisième troll FB , l'inspecteur Laure mène l'enquête

 L'inspecteur Laure sur les traces du troisième troll, J.E,  le plus redoutable des trois !

 

Hier et avant hier  je vous ai parlé des 2 trolls  TB et MP et de leurs procédés profondéments malsains puisqu'ils ont signalé et dénoncé  plusieurs d'entre nous tout simplement parce que nos propos - qui n'avaient rien de répréhensible pourtant - ne leur plaisaient pas.

Je ne sais pas si le mot troll convient pour désigner ces gens là :

Troll : Personne qui participe à une discussion ou un débat sur Internet dans le but de susciter ou nourrir artificiellement une polémique, et plus généralement de perturber l'équilibre de la communauté concernée par des messages provocateurs.

 

Mais je vais l'employer par commodité.

 

  Donc, quelques jours après les intrusions dans le grope de TB et de MP est apparu  un troisème troll : il a fait son entrée dans le groupe de façon fracassante  avec une publication  à mes yeux OBSCENE ,  je cite, accrochez vous :

Je laisse volontairement les fautes d'orthographe pour que vous puissiez vous faire une idée du niveau :

" Ce groupe n'est qu'une page de réglement de comptes entre des administrateurs qui bloquent ceux qui dénoncent les abus de langage et les propos insultant.

Oui, certains sont prêts à raconter tout et n'importe quoi et faire une histoire impensable 

Cette page n'as que vocation à disparaître pour le bien de tous." 

Comme je vous l'ai dit  j'ai conservé les fautes d'orthographe de Joël .E   volontairement.

Pour ce qui est du fond  je ne m'abaisserai même pas à commenter les propos de ce monsieur.

Je vous laisse juges...  disons que  " CETTE PAGE N A QUE VOCATION  A DISPARAITRE  POUR LE BIEN DE TOUS"    est peut être la phrase la plus extraordinaire, la plus incroyable et la plus terrible que j'ai lue en trois ans de fréquentation assidue de Facebook !

ça fait vraiment froid dans le dos.

 

 Je demande à tous ceux qui sont attachés à la liberté d'expression de partager et de diffuser ce post. 

Merci d'avance.

Vous ne risquez strictement rien puisque je n'ai pas dit son nom ( je peux évidemment vous le communiquer par mail si vous souhaitez aller sur son profil car ça vaut vraiment le coup )

 

Naturellement je suis allée sur le mur de ce monsieur  et j'y ai vu des choses très très très intéressantes que je vous révèlerai demain  dans l'épisode quatre de notre feuilleton de l'été 2018

Écrire commentaire

Commentaires: 4
  • #1

    Pauline (mercredi, 15 août 2018 12:44)

    Edifiant !

  • #2

    JM KANINDA (mercredi, 15 août 2018 15:49)

    Les trolls et autres personnes malveillantes par leur médisance sont des sangsues qui nous pompent l'énergie. Au propre comme au figuré... et ce aussi longtemps que nous ne prenons ni notre courage à 3 mains ni notre sens de la responsabilité pour leur faire la seule publicité qu'ils (elles) méritent. La MAUVAISE publicité. En quoi faisant ? En faisant juste un "copié-collé" de leurs exploits (si on peut dire ça de leurs propos provocateurs) y compris leur nom et prénoms. Tous comptes faits, au bout du bout du comptage de ces péripéties, c'est par cette manière honnête (le "copié-collé" ne distord rien... ne modifie rien), libre et transparente qui respecte le "parallélisme des formes" du mode de communiquer de ces personnages flamboyants certes mais clairement dérangés du bulbe rachidien que nous parviendrons à leur faire honte et les tenir "emmurés" en mots simples coinés dans le silence. Depuis ma sortie de prison le 25 juillet 2007 à BRUXELLES capitale de l'EUROLAND fasciste (j'avais été incarcéré le 06 mars 2007 sous n° d'écrou # 55.925 à la prison bruxelloise de FOREST donc placé en situation de privation de liberté ARBITRAIRE car ladite
    incarcération bruxelloise a été faite sans texte réglementaire constitutionnel ou légal... et surtout sans fait déclencheur pouvant être qualifié "infractionnel"... c'est depuis, disais-je, ma sortie de prison il a 11 ans pile poil que j'ai compris que les trolls comme les avocat(e)s malhonnêtes, les juges corrompus ainsi que les huissiers complices de forfaiture ou excès de compétence... restent impunis car non poursuivis et ils (elles) ne sont pas poursuivis CAR non-identifiés nommément. Imaginez que vous entrez dans une pharmacie tout ce qu'il y a de plus légal et conforme... mais que vous n'identifiez clairement le produit licite de la pharmacopée que vous désirez !!! Comment voudriez-vous que le (la) pharmacien(ne) puisse satisfaire votre demande ? Mon métier et ma profession au jour le jour ont entraîné chez loi une déformation professionnelle : le pragmatisme et la clarté. Outre la précision et la rigueur qui sont de mise dans n'importe quel métier... Vous l'avez compris : c'est parce que j'ai identifié clairement sur FACEBOOK et sans hésiter 1 seule seconde par leurs noms et prénoms les magistrats et magistrates qui ont "gambergé" sous dossier répressif n° 2005/093 du Ministère Public du Royaume de BELGIQUE (un Etat PS bruxellois fasciste et donc dictatorial) que je n'ai jamais été inquiété pour prétendu "outrage à magistrat".

    Prenez donc exemple sur ce que je fais depuis 11 ans sur mon FACEBOOK sans être ni censuré ni poursuivi pour prétendue diffamation ni prétendue calomnie.

    Livrez (balancez) au vu et au su de tous les internautes ce prétendu Joël E. et vous verrez comment il va se dégonfler. La lumière ou la transparence les fait fuire comme les cafards qui préfèrent l'obscurité à la clarté du jour.

    En 1 mot comme en mille, les trolls et autres personnes malveillantes
    ou médisantes sont FORTS/FORTES de nos faiblesses notamment la peur ou le courage qui nous manque pour les dénoncer. Nous croyons bien faire en ne les identifiant pas clairement (ce qu'ils font d'eux-mêmes par ailleurs) croyant à tort que nous risquons... quoi au juste ? Bien au contraire, c'est notre pusillanimité qui les protège de la MAUVAISE PUBLICITE qu'ils (elles) méritent 100 fois ou 1000 fois... au regard du préjudice qu'ils (elles ) nous causent (article 1382 du Code civil ancien devenu article 1240 nouveau).

    J'ai dit.

    Post-scriptum : si par endroits ou moments je n'ai pas été clair, faites m'en l'observation en mênvoyant un petit mot à l'adresse virtuelle que voici : jfka2017psl92@gmail.com

    Bonne fête du 15 août 2018 tout de même.

    Dr JM KANINDA, gyn-obst-échographiste

  • #3

    Laure (jeudi, 16 août 2018 10:09)

    NON ! en droit français le simple fait de donner le nom de quelqu'un permet la qualification de diffamation j'en sais quelque chose puisque je suis moi même mise en examen et poursuivie pour diffamation parce que j'ai donné sur internet le nom de la tutrice de ma mère...
    Parfois je reçois des messages de personnes me demandant de mettre les noms de telle et telle personne sur mon site mais pourquoi ne le font ils pas eux mêmes ???? ce n'est vraiment pas classe de faire courir des risques aux autres

  • #4

    clerge gressent (mercredi, 29 août 2018 12:02)

    gros probléme mon amie sous tutelle suis seul responsable légal de notre fille et la tutelle ne prend pas en compte cela