Accorder le droit de vote aux personnes déficientes mentales est une imposture

L'imposture du droit de vote accordé aux personnes déficientes mentales sous tutelle
  Depuis 2005  les personnes sous tutelle avaient le droit de vote, à l'exception bien entendu de celles souffrant de  déficience mentale grave.
Autrement dit ,  une personne atteinte d'Alzheimer profond et incapable de dire quel est l'actuel Président de la République pourra  désormais voter....
Sohie Cluzel, secrétaire d'Etat aux personnes en situtation de hadicap prétend que ce droit de vote, accordé aux déficients mentaux souffrant d'altérations profondes des  facultés cognitives  était la principale revendication  des associations ...
Cette mesure   présente un double danger 1° l'évident manque de discernement de la personne qui va voter -  je me demande même si cette mesure n'est pas contraire à la Constitution  2° Le fait que son accompagnant  risque fort de voter à sa place...
Comment Sophie Cluzel a t elle pu pondre une énormité pareille ?
Et surtout comment se fait-il qu'aucun des journaux qui ont rapporté cette mesure _ pour le moins étrange - n'ait manifesté le moindre étonnement ?
On nage en plein délire !

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Irène (dimanche, 28 octobre 2018 14:10)

    En effet, c'est grotesque.