· 

tutelle et conflit familial

 

 

 

A peu près un tiers des appels que je reçois à l'Association concerne des problèmes de tutelle liés, non pas à la tutelle elle-même mais à des conflits familiaux sous-jacents.

 

 

 

Je cite un exemple : telle dame se plaint de s'être vue retirer la tutelle de son père parce que son frère s'est plaint au Juge que sa sœur piochait un peu dans la caisse…

 

 

 

La sœur prétend que le frère l'accuse à tort, qu'il est lui-même intéressé par l'héritage paternel .. ; et la dame me demande des «  conseils «  et bien évidemment l'adresse d'un bon avocat pour récupérer la tutelle paternelle…

 

 

 

Contrairement à beaucoup de gens qui ont les yeux rivés sur leur problème personnel de tutelle et qui ne connaissent strictement rien à la question j'ai la prétention de connaître un peu la question, j'ai lu tout ce qu'on peut lire sur les tutelles mais surtout il y a ces témoignages _ des centaines _ que je prends la peine de lire et de dépouiller.

 

 

 

Et comme je le disais plus haut , quand on fait ce travail on se rend compte que les problèmes tutélaires sont très souvent liés à des querelles d'intérêt entre les héritiers…

 

 

 

Loin de moi l'idée de jeter la pierre ou de juger, voilà c'est la nature humaine, c'est ainsi les héritiers s'intéressent à l'héritage et ne veulent pas être lésés.

 

 

 

Mais il faut aussi se mettre à la place du Juge des tutelles : autrefois, au temps de la Rome antique les mises sous tutelle avaient pour premier but de préserver le patrimoine familial mais au fil du temps c'est l'intérêt de la personne vulnérable qui a pris le pas sur les préoccupations , certes bien légitimes des héritiers.

 

 

 

Le Juge des Tutelles a parfois l'impression d'être considéré par les enfants de la personne vulnérable comme «  le gardien du trésor «  or ce n'est pas son rôle.

 

 

 

Donc si j'avais à donner un conseil ce serait le suivant : Si vous êtes plusieurs enfants essayez de vous mettre autour d'une table , de discuter et d'essayer de résoudre le problème ENTRE VOUS.

 

 

 

Si vous n'y arrivez pas prenez un avocat qui pourrait agir comme un médiateur.

 

 

 

A mon humble avis beaucoup de problèmes de tutelles pourraient être évités si l'entourage du vulnérable avait l'intelligence de se concerter avant de «  refiler le bébé «  aux tutelles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    daniel.pisters@telenet.be (mercredi, 26 décembre 2018 11:26)

    En effet ces brouilles familiales embrouillent le coeur du problème. Les tutelles sembleraient presque en devenir utiles, nécessaires, justifiées, ce qu'elles peuvent être mais cela donnent des arguments à nos adversaires pour se maintenir dans leur rôle. Les gens ne s'en sortent pas entre eux et comme d'habitude les bons payent pour les mauvais.

  • #2

    Éliane b (mercredi, 26 décembre 2018 11:55)

    Dans le cas de mon père, la tutrice MJPM a agit contre l’interet de mon père, au profit de sa 2eme épouse qui ne le supportait plus. Elle l’a arraché de son domicile contre l’avis de plusieurs médecins sauf de celui du Dr Badin envoyé par la tutrice. La tutelle a laissé mon père terminer sa vie privé de tout, dans la désespérance malgré le réconfort que j’ai pu lui apporter. Ignoble! Je garderai toujours dans ma tête l’image de mon père prostré, la tête entre ses mains dans ces lieux sinistres, comme l'hôpital ou L’ehpad, son délicieux sourire et ses grands yeux bleus illuminés quand j’arrivais.

  • #3

    Admin (mercredi, 26 décembre 2018 12:52)

    Je comprends mais ç a n'a rien à voir avec les cas que je cite plus haut à savoir les héritiers qui s'accusent mutuellement de piocher dans la caisse après, le JDT met un tuteur extérieur et les ennuis commencent.
    ton cas est différent de celui que je cite dans mon blog …
    chaque cas est différent