· 

Notre-Dame : La thèse de l'incendie ' forcément ' criminel de plus en plus battue en brèche par les faits


 

 

 

Notre-Dame : La thèse de l'incendie «  forcément «  criminel de plus en plus ébréchée...

 

 

 

Dès les premières secondes de l'incendie les complotistes se sont répandus sur les réseaux sociaux pour affirmer que l'incendie ne pouvait être que d'origine criminelle.

 

 

 

__Des pseudo experts ont jailli de toutes parts expliquant qu'il était absolument inenvisageable de mettre en cause la responsabilité de l'entreprise Lebras qui dirigeait les travaux de restauration. Sur des chantiers de l'importance de Notre-Dame toute faille humaine de la part d'un ouvrier était forcément inenvisageable …

 

 

 

_ Depuis quelques jours on a pourtant appris 1° que l'entreprise Lebras avait été récemment mise en cause dans un incendie similaire à celui qui s'est déclaré à Notre-Dame 2° Que des ouvriers avaient bravé l'interdiction de fumer sur le chantier etc. etc.

 

 

 

_ Bien sûr ces éléments nouveaux ne sont absolument pas relayés sur les réseaux sociaux et si un non-complotiste se permet de le faire on lui intime immédiatement l'ordre de se taire ! Ça m'est arrivé hier s'est permis d'écrire sous mon post «  Mais arrêtez !

 

Arrêtez immédiatement ! « 

 

 

 

_ Ces braves gens se plaignent de la censure sur Facebook ou de la censure en général sans se rendre compte qu'ils utilisent eux-même des procédés qui rappellent fâcheusement l'époque stalinienne...

 

 

 

https://www.msn.com/fr-fr/actualité/france/incendie-de-notre-dame-les-failles-de-sécurité-qui-intéressent-les-enquêteurs/ar-BBWf6qS?ocid=spartandhp

 

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Ur (vendredi, 26 avril 2019 20:00)

    Mettre le feu à une cathédrale en Pierre et Poutres de chêne avec des mégots de cigarettes me semble peu plausible, par contre un relâchement général de la sécurité (quelle qu'elle soit) ainsi qu'une baisse de la qualité des employés ou des prestataires , dus à une compression des budgets depuis une dizaine d'années, alors là, oui, à l'instar d'AZF à Toulouse, oui ça peut être une piste : plus on resserrera les budgets sécurité au nom du rendement, plus il y aura des accidents du plus en plus graves !!

  • #2

    Admin (vendredi, 26 avril 2019 20:10)

    Bonjour
    Impossible qu'un mégot mette le feu à une poutre … oui et non car s'il y a de la poussière à côté de la poutre ça change tout… Mais il y a mille et une autre pistes à explorer. 'est normal que les gens se posent des questions c'est même bien par contre ce qui est pénible c'est les gens sui présentent leur théorie ou leur hypothèse comme LA vérité . Il faut être modeste à mon avis ...