· 

Le tuteur UDAF de mon mari le délaisse , que faire ?

 

  • Bonjour Madame,

  •  

  • Je viens vers vous car je suis dans la
  • situation de nombreuses personnes comme j’ai
  • pu le lire, à savoir rencontrer de grandes
  • difficultés face à l’incompétence et à l’abus que
  • peut exercer l’UDAF auprès des personnes  sous
  • tutelle.  
  • Je suis l’ex compagne du père de mes filles, qui
    en 2012, à l’âge  de 47 ans, a été victime d’un
    accident vasculaire cérébral ( rupture d’anévrisme cérébral).
  • Pendant 1 an et demi je me suis exclusivement
  • occupée de lui et pendant 7 ans, j’ai pris en
  • charge son suivi médical, sa rééducation, ses
  • démarches administratives,  etc….
  • En situation d’handicap, il bénéficie
  • d’assistants(es) de vie, sauf  que je devais tout
  • leur expliquer, ce n’était jamais les même
  • personnes qui intervenaient, elles ne
  • se présentaient pas au domicile, etc…
  • Ne supportant plus la situation, j’ai décidé de
  • partir avec mes filles (Octobre 2018), mais j’ai
  • mis en place trois associations pour qu’il ait
  • une  prise en charge dans tout les domaines:
  • APF, Solutia (assistant de vie), ADAFF (choisie
  • par le juge des tutelles). Pendant la première
  • année, jusqu'à ce qu'il soit sous tutelle, et ce
  • même avec  des assistants de vie, j’ai continu à
  • m’occuper de lui, lui faire des courses,nettoyer
  • la maison car cela n’était pas fait.
  • Depuis Avril 2018,  Mr est sous tutelle, j’ ai 
  • demandé avec son accord, cette protection car
  • il a besoin de soutien pour s’occuper des
  • démarches  administratives, régler les factures,
  • Aujourd’hui je rencontre de grandes difficultés
  • avec le tuteur, car tout ce qui étaient prévu de
  • mettre en place  n’a pas été respecté.
  • Depuis notre départ, Mr n’ a pas  de tél (le
  • tuteur s’y oppose) aucun moyen de
  • communiquer avec l’extérieur, il est fils unique,
  • pas de famille.
  • Sa seule famille, ce  sont ses filles et moi même.
  • plus de contact avec ses amis.
  • Personnes ne s’occupe de lui, que ce soit dans
  • ses démarches d ‘insertion professionnelle, des
  • activités extérieures,
  •  j’ai bataillé pour qu’il ait l’habitude de se
  • préparer le matin, de  se doucher, même si pour lui, cela n’est pas important, car ses journées il
  • les passe dedans à rien faire.
  • Nous avons la maison en commun( qui est sa
  • résidence principale) que nous souhaitons
  • vendre depuis plus de deux ans.
  • Et d’autres problèmes se rajoutent avec le
  • tuteur, depuis le mois d’Octobre 2018, il doit
  • faire une estimation par une agence
  • immobilière, elle n’est toujours pas
  • faîte, sachant que je lui ait fait par d’une
  • estimation et du DPE depuis 9 mois.
  • La maison se dégrade, je suis obligée de venir
  •   entretenir le jardin, la nettoyer, …
  •  le tuteur ne répond pas aux mails que je lui
  • envoie, ne respecte pas l’ordonnance du JAF,
  • concernant la garde des enfants, mes filles sont
  • âgées de 18 et 10 ans, de la pension
  • alimentaire, il était bien spécifié que la maison
  • est en vente.
  • Je reçois des appels d’huissier, des factures ne
  • sont pas réglées, la dernière en date est une
  • facture d’eau du mois d’août 2018.
  • Je  soupçonne le tuteur de ne pas mettre à jour
  • ses dossiers : invalidité, pôle emploi, caf…et de
  • le mettre dans “la merde”,
  • pardonnez moi l’expression, pour que la maison
  • soit saisie et vendue pour une boucher de pain. Aussi, Mr a reçu un courrier de l’ADAFF signalant
  • qu’un inventaire des meubles allait être
  • fait( mardi 4 Juin) sans aucune explication,  
  • Je suis en formation et ma grande va poursuivre
  • des études supérieure, il est capital pour nous
  • de vendre cette maison, car notre situation
  • financière est précaire. ,
  • Pour nous il y a urgence car cette situation
  • s’enlise et nous souffrons, les filles voudraient
  • voir leur père mais pas dans ces conditions de
  • vie qui sont dégradantes.
  • Il a n’a aucun handicap visible, par manque de
  • stimulation,il n’a pas envie de faire, mais il
  • comprend, il raisonne, il lit,  il peut faire du sport,
  • . Je souhaite pouvoir contribuer aux
  • témoignages et dénoncer l’UDAF, que les prises
  • en charges et la dignité des usagers soient
  • respectées.
  • Aussi si vous pouviez m’éclairer dans mes
  • démarches je vous en serais très reconnaissante
  • et je reste à votre disposition pour plus
  • d’informations. Dans l’attente d’une réponse,
  • recevez mes sincères remerciements.

 

 

MES REMARQUES ET SUGGESTIONS

 

 

Je vous remercie pour votre témoignage.

 

  • Ma première question est pourquoi n'êtes vous pas la tutrice

  • de votre mari ? Est-ce vous même qui avez demandé une

  • tutelle externe ou bien le Juge qui l'a imposée ? Une tutelle

  • familiale est souvent préférable car les tuteurs professionnels

  • sont vraiment débordés ce qui bien sûr a des incidences sur la

  • qualité de leur travail. Si vous ne pouvez, pour différentes

  • raisons être turice peut être votre fille aînée pourrait elle l'être

  • puisqu'elle est majeure. Vous pouvez bien évidemment

  • envoyer une requête au JT et demander un changement de

  • tuteur si vous estimez que le tuteur fait mal son travail.

  •  

 

2° Pour les factures d'huissier que vous recevez j'avoue que je

 

comprends mal pourquoi elle vous sont adressées à vous puisque

 

d'après ce que j'ai compris vous n'habitez plus chez votre mari.

 

 

 

3° Pour ce qui est de la pension alimentaire non versée c'est très délicat … car je ne connais pas votre situation, êtes vous encore mariés ou pas, qui est à l'origine de la séparation... si votre mari a été condamné à verser une pension peut être le tuteur a t il fait appel de cette décision ..

 

 

 

4° Pour la vente de la maison, si vous et votre mari êtes d'accord il est très étonnant en effet que le tuteur n'ai encore rien entrepris à cet effet … vous devriez peut-être lui envoyer une sommation interpellative par voie d'huissier...

 

 

 

5° A votre place je ferais un récapitulatif de tous les faits que vous

 

reprochez au tuteur UDAF de votre mari et je l'enverrais en RAR au tuteur et au JT. Je me permets également d'aller voir un avocat gratuit à la Maison du Droit . Dans ce cas rassemblez le maximum de documents précis notamment sur les modalités exactes de votre séparation d'avec votre mari cela me paraît être un des éléments clé du dossier...

 

 

 

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0