· 

Le Juge des tutelles du T.I de Saint-Maur n'a jamais répondu à aucun de mes courriers

Voici un des courriers que je lui ai adressé  en août 2014  pour lui signaler les conséquences désastreuses de la tutelle de Sylvie Walter,  et auquel je n'ai jamais eu de réponse 

 

 

4 août 2014

 

 

 

Madame La Juge des Tutelles

 

 

 

_Le 23 juin dernier le feu a pris au pavillon qui appartient à ma mère Madame FLEURIOT. J'ai immédiatement essayé de contacter le tuteur en téléphonant à de nombreuses reprises. On m'a répondu que Madame Walter n'était pas disponible, j'ai alors envoyé un fax auquel Madame Walter n'a pas répondu … J'ai également envoyé un mail au notaire Maître Xiberras en lui demandant, le tuteur ne se manifestant pas, ce que je devais faire.

_Aucune réponse du notaire non plus ! Ni le notaire ni le tuteur ne se manifestant j'ai contacté l'assureur du Pavillon, cela n'a pas été facile car mon frère a pris tous les papiers et refuse de me les re en effet a gardé ce pavilcommuniquer... Bref j'ai retrouvé l'assureur et fait la déclaration de sinistre moi même. L'assureur a mandaté un expert pour la date du 9 juillet. Sitôt prévenue de ce RV j'ia immédiatement prévenu le tuteur en lui envoyant le fax de l'expert aucune réponse du tuteur !! j'ai tenté de joindre le tuteur par tél : elle était encore injoignable je l'ai signalé au notaire par mail aucune réponse là encore ni du tuteur ni du notaire...

 

 

 

_L'expert a donné son accord pour qu'une société vienne désinfecter il m'a expliqué qu'il fallait faire les travaux de désinfection et de nettoyage d'urgence et que les peintres viendraient une fois ces travaux faits. Là aussi j'ai signalé ce fait au tuteur qui ne s'est pas manifesté et je suis allée tous les jours de Colombes à Saint Maur pour accueillir les ouvriers à 8 heures du mation et rester dans le pavillon jusqu'à dix sept heures, et cela pendant une dizaine de jours. Ensuite j'ai téléphoné à la Société Eudexo ( qui avait mandaté la société de nettoyage) pour savoir quand les peintres allaient venir de façon à ce que le pavillon soit ré habitable pour que ma mère puisse y venir. Ma mère en effet a gardé ce pavillon, bien qu'elle soit en Maison de retraite auquel elle est attachée dans l'espoir d'y revenir or vu l'Etat du Pavillon c'est impossible. J'ai téléphoné à la Société Eudexo pour savoir quand les peintres venaient afin que le Pavillon soit habitable. Là j'ai eu la grande surprise d'apprendre que tout était arrêté car le tuteur avait mandaté un nouvel expert pour «  défendre les intérêts de ma mère

 

 

 

_On croit rêver. Depuis le 23 juin je m'occupe absolument de tout puisque bien que prévenus le jour même de l'incendie ni le tuteur ni le notaire ne se sont manifestés et maintenant tt est arrêté !!!! On parle de défendre les intérêts de ma mère et on l'empêche de se rendre ds soon Pavillon !!!!! . Depuis le 23 juin j'écris tous les kours au tuteur, elle ne répond pas, je suis donc allée au Tribunal d'instance il y a quelque temps pour vous expliquer la situation, je pense que vous avez contacté Madame Walter car environ une semaine après elle m'a adressé une lettre de 3 lignes ( copie ci jointe) me disant qu'elle avait mandaté un nouvel expert !!!!!!!!!!

 

 

 

_J'ai tenté de la joindre pour avoir des explications et des informations par tél, fax  aucune réponse... A force d'insister je viens d'avoir sa collaboratrice en ligne qui me dit que Madame Walter est en vacances et qu'il est hors de question que ma mère vienne au Pavillon !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

Elle me reproche aussi d'avoir contacté l'assureur . Je suis en plein cauchemar ! Ma mère veut revenir au Pavillon. Depuis le décès de son époux elle supporte de plus en plus mal d'être en Maison de retraite et réclame de revenir chez elle. Je l'ai signalé à la collaboratrice du tuteur qui m'a répondu «  Il est hors de question que votre mère revienne chez elle . Mais pour quelle raison puisque maintenant je peux m'occuper d'elle ?????? Pourquoi ne pas respecter ses volontés ??????

 

Pourquoi Madame Walter n' a telle pas réagi depuis la date de l'incendie alors que tous les jours je la tenais informée de ce qui se passait en kui envoyant des fax auxquels elle ne répondait pas . ????

 

 

 

 

 

Là aussi à de nombreuses reprises j'ai attiré l'attention de Madame Walter sur l'urgence de respecter les dernières volontés de Monsieur FLEURIOT à savoir de délivrer son legs à lon fils / Mon fils est hospitalisé depuis un mois, il n' a plus de ressources, quand je vais prendre son courrier je vois les factures s'accumuler et des menaces de passer devant le Tribunal s'il ne règle pas, alors je les règle mais moi même je connais de grosses difficultés : Je n'ai plus d'emploi depuis l'automne dernier je l'ai perdu à cause de toutes les démarches que j'ai dû faire concernant la succession la mise sous tutelle etc...

 

 

 

Mon fils est malade, hospitalisé, sans ressources et quand il sortira de l'hôpital il sera à la rue !!!!!!!!! Où est l'argent que son grand père lui a légué justement pour éviter cela ????????

 

 

 

Madame Walter est parfaitement au courant de la situation de mon fils et je trouve son attitude absolument scandaleuse.

 

 

 

Je savais que cette mise sous tutelle allait être désastreuse mais là ça dépasse tout ce que j'avais imaginé.

 

 

 

Je vis un cauchemar je vois ma mère et mon fils se débattre en vain dans une situation inextricable car le tuteur a tous les droits !!!! Mon père doit se retourner dans sa tombe ne voyant un tel gâchis il a pris toutes les précautions pour mettre son épouse et son petit fils à l'abri. Son petit fils est à la rue. Depuis un mois il tourne en rond dans sa chambre d'hôpital avec comme perspective la rue !!!!!!!

 

 

 

_J'ai fini par entamer une procédure contre le Notaire même si c'est la lutte du Pot de terre contre le Pot de fer, car ce que je vois depuis le décès de mon père est intolérable : L'Etat le notaire et maintenant le tuteur se sont servis sur l'argent de mon père mais, ma mère ne peut plus retourner à son pavillon,sa volonté n'est pas respectée, mon fils est à la rue, je n'ai plus d'activité professionnelle, je vis sur des économies. Je suis dans un état de rage et de colère indescriptible car ce sont des représentants du droit qui ont agi de cette façon. Tous mes courriers au Procureur de la République, à la chambre des Notaires etc, etc sont restés sans réponse. Je trouve leur attitude infecte. Ne pas respecter les volontés d'un mort dont on prend l'argent c'est immonde et j'espère qu'il leur arrivera de grands malheurs. Je ne supporte pas de voir mon fils à la rue, c'est infect !

 

 

 

Merci de m'avoir lue.

Veuillez agréer, Madame le Juge des Tutelles, l'expression de mon immense colère et de mon dégoût.

D.Fleuriot

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0