Bon anniversaire Francis, même si tu as choisi de nous quitter il y a deux ans, je ne t'oublie pas

Bon anniversaire Francis , même si tu as choisi de nous quitter il y a deux ans, je ne t'oublie pas .

 

C'est l'anniversaire de Francis V aujourd'hui, souhaitez-le lui .

 

Même si tu es décédé il y a presque deux ans ta page Facebook est toujours là et je n'y vais jamais car cela me replonge dans de trop tristes souvenirs .

 

La première fois que je t'ai vu c'était sur une vidéo que tu avais tournée devant le Tribunal de Charleville Mézières tu exprimais ta colère d'avoir vu ta mesure de curatelle renforcée maintenue alors que tu ne la supportais absolument pas et que tu espérais avoir ta mainlevée.

 

Tu étais fou de rage .

 

Peu de temps après tu m'as contactée sur Facebook , mais nous n'échangions ni sur ta page ni sur la mienne mais via Messenger, car comme beaucoup de personnes sous tutelle tu savais parfaitement que tes conversations étaient surveillées .

 

J'en profite pour souligner une fois de plus l'hypocrisie de ce système qui prétend hypocritement

«  mettre le protégé au cœur de la mesure «  mais qui le flique sur les réseaux sociaux et lui fait bien comprendre qu'il n'a pas intérêt à se plaindre de leur tutelle .. 

 

_ De temps en temps on se téléphonait , tu étais discret tu ne restais pas longtemps au téléphone et j'aimais bien entendre ta voix un peu chantante, tu avais un accent du Nord très prononcé , tu ne restais pas longtemps au téléphone mais suffisamment pour me faire comprendre à quel point tu souffrais de ta mesure , à quel point elle t'était insupportable .

 

_ Tu souffrais de ta mesure, mais aussi de ta bipolarité , de solitude, tu n'étais entouré ni soutenu par personne et ton association tutélaire ne t'était d'aucune aide , bien au contraire, ces gens là n'avaient aucune empathie envers toi et te faisaient sentir qu'ils te méprisaient .

 

_ Et puis un soir de novembre, tu m'a téléphoné, tu étais extrêmement excité j'ai senti que tu étais en phase aiguë, je t'ai demandé d'aller immédiatement aux Urgences . Tu m'as dit ok «  Je te téléphone dès que j'arrive à l'hôpital «  . Mais tu n'as pas retéléphoné , le lendemain , ne réussissant pas à te joindre au téléphone je suis allée sur ta page Facebook... ton père avait laissé un message expliquant que tu tétais suicidé dans la nuit .

 

_ Tu avais 24 ans .

 

_ Ta mesure de «  protection «  ne t' a guère protégé ..

 

«  Ta grande, qui ne t'oublie pas . Ma grande c'est ainsi que tu m'appelais «  Je ne te dérange pas longtemps ma grande, je sais que tu détestes le téléphone, mais il faut que je te parle ..est-ce que tu peux m'écouter juste un peu «  .

 

 

_  

Écrire commentaire

Commentaires: 0